Les commerçants de Rodez se mettent à l’économie circulaire

  • L’élue Monique Bultel-Herment engage tous les commerçants à rejoindre le mouvement.
    L’élue Monique Bultel-Herment engage tous les commerçants à rejoindre le mouvement. Repro CP
Publié le , mis à jour

Rodez Agglo invite les commerçants à faire de l’économie circulaire et à privilégier le tri au lieu de jeter.

Après les particuliers, les collectivités, voici venu le tour des commerçants de se mettre au tri des déchets. Ils sont incités par Rodez Agglo qui, pour ce faire, vient de mettre en place un logo, que les commerçants pourront mettre sur leur vitrine. Cette vitrophanie verte porte le slogan "professionnel partenaire, territoire zéro déchet, zéro gaspillage".

Pour l’instant, sept commerçants ruthénois se sont engagés à signer un contrat moral avec Rodez Agglo. La boucherie Azemar, "Chez Margo", la boulangerie Druilhe, les Artisous, Techniphone12, Qualita Tif et La Chocotine s’engageront (certains le font déjà), dans une économie circulaire et vertueuse pour la préservation de la planète. "Une tonne de déchets triée coûte 10 €. Une tonne de déchet non trié coûte 100 € (sans l’empreinte carbone)", indique Monique Bultel-Herment, vice-présidente de Rodez-Agglo.

Et d’ajouter : "le fait de trier nos poubelles noires nous fait faire des économies. Il y a vraiment urgence à faire gestes pour l’environnement, avant que l’État nous contraigne".

Selon leur secteur professionnel, les commerçants engagés dans cette charte, vont pouvoir servir des plats préparés dans des contenants amenés par le client, ou proposer des barquettes lavables et réutilisables. Certains marchands pourront proposer des caisses de livraison, des cartons… Quand d’autres s’engagent à composter, proposer du vrac… etc, Rodez Agglo invite également les commerçants à s’inspirer d’autres exemples sur d’autres territoires. Certains professionnels donnant des cartons, des bulles de protection pour l’envoi de colis, des cintres… au lieu de les jeter. Techniphone12, par exemple, tente de recycler un maximum de pièces provenant des téléphones.

Il faut savoir que Rodez Agglo produit 12 000 tonnes de déchets annuellement. Cette dépense financière pourrait être revue à la baisse, si les entreprises, les particuliers et les commerçants s’engagent encore plus, dans le tri. Rappelons que le tri et le traitement des déchets ont un coût certain pour toute la collectivité.

Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

335 €

Ce studio vous propose: Une entrée Un séjour avec coin kitchenette (2 plaqu[...]

398 €

Appartement T1Bis, Résidence le Caducée II, au 4ème étage, d'une surface de[...]

45 €

RODEZ : Proche du centre ville parking extérieur situé au 3, rue Pasteur à [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?