Plus qu’une réflexion sur les valeurs

  • L’hommage a été rendu au monument de la place St-Jean.
    L’hommage a été rendu au monument de la place St-Jean.
  • Plus qu’une réflexion sur les valeurs
    Plus qu’une réflexion sur les valeurs
  • Plus qu’une réflexion sur les valeurs
    Plus qu’une réflexion sur les valeurs
Publié le , mis à jour

C’est devant le monument de la Résistance, place Saint-Jean, que, fort logiquement, a été célébrée la journée nationale de la Résistance en ce 27 mai. Bien plus qu’un devoir de mémoire banalisé, cette journée instaurée par la loi du 19 juillet 2013, en référence à la création du Conseil national de la Résistance (CNR), dont la première réunion s’était tenue le 27 mai 1943, sous la présidence de Jean Moulin. délégué du général de Gaulle, Jean Moulin souhaitait instaurer ce conseil dans le but d’unifier les divers mouvements de Résistance souvent désorganisés et cloisonnés et de coordonner l’action de la Résistance. Sous la présidence de Jean Moulin, le Conseil national de la Résistance réunit les représentants des huit grands mouvements de Résistance, des deux grands syndicats d’avant-guerre, ainsi que les représentants des six principaux partis politiques de la IIIe République.

Après la Libération, le programme d’action de la Résistance, connu sous le nom "Les Jours heureux", paraît en 1944 et conduit à la mise en œuvre de réformes économiques, sociales et politiques donnant la priorité à l’accès à l’éducation pour tous et posant les bases du modèle social français. Il inspire également la rédaction du préambule de la Constitution de la IVe République, qui fait partie des textes fondamentaux de notre droit actuel. Cette journée fournit l’occasion d’une réflexion sur les valeurs de la Résistance et celles portées par le programme du CNR. Comme tel fut le cas à l’école de La Chartreuse (lire ci-dessus).

Lors de la prise de parole, il a, bien sûr, été question de cette "armée des ombres". "Des actions de Résistance qui retardèrent les avancées des Allemands avec des attaques de garnisons nazies, la libération des villes et les appels à l’insurrection…".

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

395 €

A LOUER TRES AGREABLE TYPE 3 DANS IMMEUBLE RENOVE SUR LA PLACE BERNARD LHEZ[...]

159000 €

Cette maison en pierre construite à la fin des années 1960 est idéalement [...]

59000 €

Proche du centre-ville, terrain constructible de 3622 m² offrant une belle [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?