tradition

Les paroissiens ont partagé les pains bénits de Luc

  • Les habitants de La Boissonnade, organisateurs de la distribution des pains bénits, réunis sur le parvis de l’église.
    Les habitants de La Boissonnade, organisateurs de la distribution des pains bénits, réunis sur le parvis de l’église. Repro CPA / Repro CPA
  • Les organisateurs distribuant les pains bénits.
    Les organisateurs distribuant les pains bénits. Repro CPA / Repro CPA
  • Remise d'un gros pain à un habitant de Planèzes, organisateur du millésime 2020.
    Remise d'un gros pain à un habitant de Planèzes, organisateur du millésime 2020. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Michous de Luc : 2 000 pains bénits et distribués comme au XIVe siècle.

Il y avait beaucoup de monde ce jeudi de l’Ascension dans la petite église de Luc qui affichait complet. En effet, les paroissiens ont perpétué la tradition avec la bénédiction et la distribution de 2000 "Michous". Cette année, c’était au tour des habitants de La Boissonnade d’organiser cette manifestation. Aussi loin que la mémoire du plateau et des vallées de Luc cherche, elle trouve la tradition de l’Ascension, unique en Aveyron. Celle des "michous", ces petits pains bénits pendant l’office et distribués à la sortie de la messe célébrée par le père Christophe Batut. À l’origine est une idée de partage. Les paysans du secteur aimaient donner de la consistance à leur générosité. C’était l’époque où la faim n’était pas une réalité lointaine mais un quotidien proche et cruel. Luc n’a pas oublié et les habitants des villages et des campagnes ne laisseraient passer pour rien au monde ce moment fort de la vie locale qui a su préserver l’idée chrétienne de départ. Certains vous diront aussi que la vertu de ces petits pains en plus de susciter la convivialité et la générosité est aussi de protéger le foyer et encore plus de prévenir les cultures des ravages de la grêle à condition d’en suspendre un sur une poutre dans la cuisine ou dans le grenier jusqu’à l’Ascension suivante… Sur le parvis de l’église, ces petits pains se sont échangés. Après la distribution, la trentaine d’organisateurs s’est réunie autour d’une table au restaurant La Remise à Luc pour partager un repas. Auparavant, il avait été convenu que l’intégralité des dons serait consacrée d’une part, aux frais de fabrications de ces petits pains réalisés par le nouveau boulanger de Luc, M. Béteille et d’autre part, le reste de la recette sera versé en totalité à des œuvres caritatives, les Si Faux Nez, Perce-Neige et le Comité paroissial. Une rencontre sera organisée en septembre pour la remise solennelle des dons aux bénéficiaires.

Après le repas, un petit groupe s’est déplacé chez un agriculteur de Planèzes (photo ci-dessous) pour y apporter un gros pain symbolisant le levain et le passage du relais pour l’année prochaine.

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Luc-La-Primaube

293000 €

Dans un village paisible, au calme et sans vis à vis, corps de ferme compos[...]

87000 €

A vendre La Primaube, beau Type 2 d'environ 45 m2 avec jardin privatif d'en[...]

159000 €

A 5 mn de Rodez, et de toutes commodités, maison de 170m² comprenant 5 cham[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir