Justice

Bournazel : l'ouverture de la chasse tourne à l'altercation

Abonnés
  • Le jugement sera rendu le 10 septembre prochain.
    Le jugement sera rendu le 10 septembre prochain. Archives JAT / Archives JAT
Publié le / Modifié le S'abonner
Mardi 11 juin, au tribunal correctionnel de Rodez, cinq hommes étaient jugés pour des violences commises en réunion qui ont eu lieu dimanche 9 septembre 2018, à Bournazel, jour d'ouverture de la chasse. 

Dimanche 9 septembre 2018, jour d'ouverture de la chasse, le village de Bournazel a connu une scène singulière qui a mené les protagonistes devant le tribunal correctionnel, mardi 11 juin.

Ce jour-là, deux jeunes chassent le pigeon dans un pré non loin d'une habitation. Le riverain, âgé d'une quarantaine d'années, se plaint " de recevoir des plombs " sur le toit de sa maison, du tir des fusils, etc. Il décide d'interpeller les deux jeunes. Mais, particulièrement alcoolisé, il s'en prend violemment à eux. L'un des deux jeunes assure avoir reçu un coup de poing. Ce que réfute le prévenu.

L'affaire n'en reste pas là. Le père du jeune décide d'aller trouver le quadragénaire. " Je voulais qu'il explique son geste, en aucun j'ai voulu me faire justice ", assure-t-il à la barre du tribunal. Il est accompagné par son père septuagénaire et deux amis, également prévenus dans ce dossier. Le ton monte. On s'invective, on s'insulte. Mais, selon les protagonistes, aucun coup n'est échangé.

Ils repartent mais quelque temps plus tard, l'agresseur des deux jeunes, toujours sous l'empire de l'alcool, se rend à leur domicile armé d'un pistolet à grenailles. 

" Des dossiers comme celui-ci, il y en a beaucoup, déplore le représentant du ministère public. Nous avons un cocktail détonnant d'armes, de testostérone et d'alcool. Mais il n'y a pas besoin d'échanges de coups pour impressionner, ou pour que cela soit qualifié de violences." Et le magistrat de réclamer quatre mois de prison avec sursis et 500 € d'amende pour l'individu qui s'en est pris aux deux jeunes. Enfin, le procureur estime que les quatre hommes " ont eu la volonté de demander des comptes. L'histoire aurait pu se régler plus intelligemment ", avant de requérir 500 € d'amende pour chacun. 

La décision sera rendue mardi 10 septembre. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Bournazel

73500 €

Maison de village en pierre, rénovée en 2006, avec cuisine équipée, salon d[...]

99000 €

Enorme potentiel pour ce Corps de Ferme de 285m² habitable plus 161m² de ca[...]

389000 €

A proximité d'un village typique avec un magnifique château, à 5mn de Rigna[...]

Toutes les annonces immobilières de Bournazel
Réagir