Le roquefort prêt à refaire la fête l’année prochaine

  • La filière s’est réunie, le temps d’un week-end, autour du roquefort et de son AOP.
    La filière s’est réunie, le temps d’un week-end, autour du roquefort et de son AOP. Eva Tissot
Publié le , mis à jour

À peine terminée, la fête du roquefort est déjà sur les rails pour une seconde édition l’an prochain. L’agence de communication de l’événement, VFC Relations publiques, "donne rendez-vous l’année prochaine pour la deuxième édition", indique-t-elle par communiqué, en parlant de "grand succès" pour ce premier opus.

"Le sentiment d’avoir mis dans le mille"

Un discours qui confirme les tendances et les bruits entendus dans les allées de l’événement, durant le week-end. La Confédération générale de roquefort, mardi, avait également exprimé le souhait de reconduire le rendez-vous. "Le public a répondu présent, on ne veut pas le décevoir, avait ainsi indiqué Cécile Arondel-Schultz, la secrétaire générale, accompagnée de Mélanie Reversat, la responsable de la communication de la CGR. Il faut réfléchir à l’idée d’en faire un rendez-vous annuel. On pensait que cette fête était la nôtre, mais au fil du week-end, on s’est aperçu que c’était la fête du public, des producteurs, des bénévoles, de toute la filière… Dans le ton et dans la façon d’être en relation avec le public, on a tenu nos promesses."

"On a eu des moments durs, mais on a tenu"

L’organisation, qui revendique le chiffre de 16 000 visites (1) sur deux jours, dit avoir "atteint ses objectifs" en fédérant le territoire et en faisant rayonner un AOP soumis aux quatre vents ces dernières semaines avec la commercialisation du bleu de brebis. "On a eu des moments durs, des moments de doute, mais on a tenu, souligne avec fierté Cécile Arondel-Schultz. On croit vraiment à la valeur travail et on a été rassurés sur l’unité autour du roquefort et de l’AOP. On y a mis de l’énergie, avec une vraie responsabilité sur nos épaules qui nous a engagés. On a le sentiment d’avoir mis dans le mille avec cette première."

Côté public, la fête du roquefort semble avoir attiré des visiteurs de tous horizons dans les allées et sur les différentes animations qui figuraient au programme de cette première. "Clermont, Toulouse, l’Ariège ou encore des Bretons de passage…, liste Mélanie Reversat. Beaucoup de gens venaient de l’extérieur et ont formulé des retours très positifs à la sortie. Ces échanges nous ont faits chaud au cœur. On sent l’attente autour d’une prochaine édition." La date de celle-ci n’a, pour l’heure, pas encore été précisée.

(1) L’organisation dit s’appuyer sur les rotations de bus pendant deux jours, les chiffres des visites de caves et de stands, ou encore le taux d’occupation des parkings.

Les espoirs de la Confédération générale de roquefort étaient grands au moment d’amorcer ce premier “Roquefort en fête”. Rassurée, elle dit vouloir s’appuyer sur le succès de cette première édition en termes de communication. "Cette Fête du roquefort était pour nous un laboratoire d’essai", fait observer Cécile Arondel-Schultz, qui entend se servir de cette nouvelle vitrine pour relancer la machine (baisse des ventes, des visites de caves, polémiques autour de l’AOP). Les ventes seront donc scrutées dans les semaines qui viennent, afin de véritablement tenter de mesurer l’impact de cette Fête du roquefort.

Le premier "Roquefort en fête" doit servir de vitrine

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

50 €

Location pour Camping Car - Boulevard Jean Gabriac - A LOUER un PARKING pou[...]

55 €

A LOUER -centre de Millau, place de parking - A LOUER, en centre de Millau,[...]

345 €

N150- Appartement T1 bis situé en 2eme étage d'un immeuble sécurisé en cent[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?