aventure

La famille Carayol se carapate vers l’Europe

Abonnés
  • La grande aventure pour Solène, Lison, Capucine, Céline et Pierre Carayol.
    La grande aventure pour Solène, Lison, Capucine, Céline et Pierre Carayol. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Céline, Pierre, Capucine, Lison et Solène Carayol s’apprêtent à partir durant un an à la découverte du continent européen. Top départ, lundi 1er juillet.

L’heure du grand départ approche. En ce lundi de Pentecôte, la petite famille Carayol prend le café dans son camping-car, à l’abri du froid et de la pluie, en présence de quelques membres de la famille venus passer un peu de temps avec eux. Car bientôt, selon le terme que les Carayol ont choisi pour baptiser leur expédition, ils vont se "carapater". Le 1er juillet en effet, Céline et Pierre Carayol, avec leurs trois filles Capucine, Lison et Solène prendront la route depuis Rodez pour un grand tour d’Europe. "On part à la rencontre de nos voisins !" glissent-ils.

Cela fait six ans que Pierre et Céline planchent sur cette expédition, fruit d’une envie et d’un besoin aussi. "Nous avions envie d’un projet à mener tous les deux. Un projet qui nous permette aussi de passer du temps avec nos enfants " expliquent-ils. Un jour Céline a regardé un de ces nombreux reportages sur ces familles qui prennent le large. Elle en a parlé à son mari, sans vraiment penser à réaliser ce même genre d’expédition. " Et, là, je ne m’y attendais pas forcément, il m’a répondu pourquoi pas ", rigole-t-elle. Il n’en fallait pas plus pour que la famille Carayol passe la première.

" Et très vite, nous avons calculé que si nous devions faire ce périple, ce serait en 2019 ", explique Pierre. Il y a 6 ans, ils venaient d’avoir leur deuxième fille et envisageaient d’avoir un troisième enfant. Et au fil des ans, tout s’est enchaîné comme ils l’avaient prévu. Très rapidement, ils ont trouvé le camping-car qui ferait leur bonheur. Et, surtout, Solène leur a présenté son plus beau sourire en 2016. Petit à petit, ils ont mené leur barque, ou plutôt leur camping-car, comme il fallait, pour avoir l’esprit complètement libre le 30 juin au soir, jour du départ.

Mais avant d’en arriver là, la petite famille n’a éludé aucune question et n’a pas cessé non plus d’en poser.

"Ce sera maths et français le matin. Le reste, c'est le voyage qui nous l'apprendra"

Le budget par exemple. Ils ont tablé sur 25 000 euros pour le véhicule et 2 300 euros par mois durant le séjour. Ils ont fait les économies en conséquence.

L’éducation des enfants. Ils avaient le choix entre le programme du Cned et une instruction familiale. Rapidement, pour leurs trois bouts de chou, ils ont opté pour l’instruction familiale. "Ce sera maths et français pour tout le monde le matin, le reste, c’est le voyage qui nous l’apprendra.." explique la maman. Y-a-t-il meilleur support pédagogique ? D’autant que leur voyage sera axé notamment autour des grands musées et de phases historiques des pays qu’ils traverseront. Chacune des trois filles a son classeur dans lequel elles compileront leurs "travaux de grandes vacances ". Puis, il y aura les rencontres…

Une des interrogations de la famille était de savoir si voyager en camping-car ne la couperait pas des autochtones. "C’est un risque. Nous avons déjà constaté qu’un bon moyen d’aller au contact des populations locales est de faire profiter à nos enfants des aires de jeux. Puis, nous ne cherchons pas à aller vers les sites touristiques, même si nous envisageons de passer par chacune des capitales", explique les Carayol.

Le choix de l’itinéraire fut également soumis à réflexion. Les saisons les ont guidés. Si l’on résume, ce sera l’hiver au sud et l’été au nord (lire l’itinéraire par ailleurs).

De même, tout comme ils s’inspirent de l’expérience d’autres voyageurs au travers leur blog, "La Carapate" a également son blog. "Nous avons aussi testé la chose, pour savoir si nous serions capables de le tenir. Et cela nous convient bien !" se réjouit Céline. Il est vrai que le domaine de la communication ne lui est pas étranger, elle qui œuvre au sein du service communication de la FDSEA. Et le blog ne peut être qu’au top quand on sait que Pierre est développeur informatique au sein de Laetis.

Des professions qu’ils vont mettre entre parenthèses le temps d’une année donc. Une année en famille, sur les routes de l’Europe. À la rencontre de ces voisins "dont on se rend compte que l’on ne les connaît pas". Bonne route !

Il est possible de suivre leur périple sur www.carapate.com, mais aussi facebook, twitter, instagram. Vous pouvez également vous inscrire à leurs newsletter…

25 pays, 25 000 km…

A raison de 60 kilomètres minimum par jour, la Carapate a dressé l’itinéraire suivant :

Juillet 2019 : Belgique et Pays-Bas, puis direction l’Angleterre par le tunnel sous la Manche.
Juillet-Août : Ecosse, Irlande.
Septembre : Sud de l’Angleterre.
Octobre-novembre : Tour de la péninsule ibérique.
Novembre-décembre : Sardaigne, Sicile et remontée par la botte de l’Italie.
Janvier 2020 : Slovénie, Côte croate, Monténégro, Albanie.
Février : Grèce, Bulgarie.
Mars : Roumanie, Hongrie, Tchéquie.
Avril : Pologne et Pays Baltes.
Mai-juin : Finlande, Suède Norvège.
Juillet : Danemark, Allemagne.
Durant toute la période de préparation, en mettant le nez dans les livres, en regardant les reportages, en farfouillant dans les bibliothèques, Pierre et Céline Carayol ont établi une liste de sites qu’ils souhaitent absolument voir. 

Philippe Routhe
L'immobilier à Rodez

304 €

A deux pas du centre ville de RODEZ, venez découvrir ce charmant T1 bis dup[...]

405 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement très ensoleillé[...]

166000 €

Appartement de 100 m2 en hyper centre ville dans une petite copropriété trè[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir