Environnement

Onet-le-Château : le site de "Nostre Seigne" vient d’être inauguré

  • Mme La Préfète a coupé le ruban.
    Mme La Préfète a coupé le ruban. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Un appel à projet dédié à la restauration et à la valorisation des champs d’expansion de crues.

La Plaine Nostre-Seigne, c’est un beau projet, au sens noble du terme, que nous portons fièrement, avec le SMBV2A, Rodez Agglo et la Municipalité d’Onet, maîtres d’ouvrage" dira le maire en préambule, après avoir remercié élus et partenaires.

Au départ, c’est un appel à projet dédié à la restauration et à la valorisation des champs d’expansion de crues. L’enjeu était de préserver l’Auterne, dont les berges étaient alors menacées par des peupliers, mais également, son lit qui s’érodait au point que le ruisseau en serait devenu inexistant. Ce type de zone humide, peu commun en secteur périurbain et à deux pas de la rocade, regorge d’un biotope remarquable. Avec Rodez Agglomération, la municipalité a alors pensé un cheminement piéton pour permettre à toutes et à tous de découvrir ses richesses et de sensibiliser à leur pérennisation.

" Mais c’est avec une grande surprise, que nous avons constaté que la plaine recelait d’autres trésors. Nous avons détecté enfouis, des vestiges gallo-romains, qui grâce au travail d’architectes et d’un aquarelliste ont pris vie sous nos yeux. Nous y découvrons notamment un aqueduc, témoin du rôle ancestral de l’eau en ce lieu, il y a 2000 ans" poursuit enthousiaste J.-P. Keroslian. D’ailleurs prochainement, une signalétique pédagogique sera implantée pour mieux comprendre la biodiversité du site et admirer cet héritage millénial. Parallèlement, la ville met à disposition de l’Agricampus, quinze hectares de pâturage, afin de dispenser un enseignement sur l’élevage de vaches de race Aubrac à ses élèves, donnant ainsi au projet une autre vertu plus éducative. Afin de préserver Nostre-Seigne, dès aujourd’hui accessible au public au niveau du Centre de tri de La Poste, seul le cheminement piéton délimité à cet usage, hormis en cas d’événement exceptionnel. Bien entendu, la circulation sur les véhicules motorisés est interdite et limitée, pour les cyclistes. "Notre but principal est, rappelons-le, de sauvegarder cet espace. Pour ma part - poursuit le maire - il s’inscrit dans une suite logique, impulsée par notre collectivité, pour la sensibilisation à la biodiversité et au respect de l’environnement. Grâce au travail mutualisé de la mairie d’Onet-le- Château, du Syndicat Mixte du Bassin Versant Aveyron Amont, de l’Agglomération, de l’Agricampus et de l’ensemble des partenaires, 230 élèves découvrent en ce moment cet espace d’éveil, d’observation et d’apprentissage à la nature environnante. Libre à eux maintenant de se l’approprier et d’en découvrir les multiples facettes. C’est la naissance d’un nouveau lieu de vie. À nous d’en être les ambassadeurs, et à eux d’œuvrer à sa sauvegarde."

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

116000 €

Quartier la baleine appartement T4 de 94 m² avec terrasse, cave et emplacem[...]

232 €

Situé à proximité des commerces et du Lycée Laroque, studio semi meublé com[...]

240000 €

IMMEUBLE IDÉAL INVESTISSEUR ! 2 LOCAUX COMMERCIAUX 2 APPARTEMENTS LOYER : 2[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir