Territoire

Rodez : l’État à l’écoute des solutions numériques locales

Abonnés
  • Jacques Barbezange et Jean-Louis Grimal, pas peu fiers d’organiser ces Rencontres nationales.
    Jacques Barbezange et Jean-Louis Grimal, pas peu fiers d’organiser ces Rencontres nationales. Repro CPA -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Le Smica organise, de mercredi 19 à vendredi 21 juin à Rodez, les Rencontres nationales de Déclic, qui fédère les instances spécialisées dans le numérique territorial. Une fédération de plus en plus incontournable

Le Smica est le bras armé numérique des collectivités du département. Une instance qui résout les problématiques liées à l’informatique, comme la dématérialisation. Un outil bâti sur l’autel du mutualisme il y a plus de trente ans qui, en Aveyron, travaille avec quasiment toutes les communes du département, toutes les intercommunalités et nombre de collectivités (Ehpad, Office de tourisme, etc.). Un outil incontournable pour nombre d’agents, donc.

Ces instances du même genre ont fleuri un peu partout en France, où l’on en compte 34, fédérées sous la bannière Déclic. Ce sont les représentants de cette fédération qui, de mercredi à vendredi, se réuniront dans l’amphithéâtre de la CCI pour leur neuvième rencontre nationale.

"C’est un rendez-vous important quand on sait que ce sont plus de 15 000 collectivités qui sont concernées. Avec ce poids, nous avons d’ailleurs un peu plus l’oreille de l’État", explique Jacques Barbezange, directeur du Smica.

En présence du secrétaire d’État en charge du numérique ?

Ainsi, pour ces rencontres, seront présents des représentants de la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (Dinsic), de la Cnil, de l’Insee… De même, seront abordés des sujets tels que le Programme de Développement concerté de l’Administration Numérique Territoriale, le Répertoire électoral unique, le fameux RGPD (Règlement général sur la protection des données) etc. La présence du secrétaire d’État en charge du numérique, Cédric O, est dans ce contexte espérée.

Ces rencontres sont également un partage d’expérience. Ainsi, Jacques Barbezange souligne le rôle de l’Aveyron dans la dématérialisation des actes de l’état civil. "C’est un sujet sur lequel nous nous sommes penchés il y a quatre ans au moins. Bien avant qu’il ne soit rendu obligatoire. Il y a plusieurs problématiques que nous avons résolues en créant notamment des pôles de dématérialisation. Ce schéma fait aujourd’hui référence".

À ses côtés, Jean-Louis Grimal, président des maires de l’Aveyron, souligne le rôle déterminant d’une instance telle que le Smica. "C’est une chance pour le département. Un agent municipal qui a un problème d’ordre numérique n’a qu’un numéro à faire, celui du Smica. Un maire qui est confronté à un problème de réalisation des feuilles de paie parce que la secrétaire est absente appelle le Smica", explique-t-il. "Aujourd’hui, des départements voisins nous sollicitent".

À l’allure où se déploie l’usage du numérique, le Smica n’a pas fini de "tourner". Avec le Département, un des membres fondateurs, sont d’ailleurs ouverts plusieurs chantiers tels que les travaux autour des objets connectés, l’intégration du réseau des tiers lieux, etc. " Et lors de ces rencontres nationales, peut-être allons-nous nous orienter vers de nouvelles idées", avancent-ils.

Philippe Routhe
L'immobilier à Rodez

809 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Prestation de qualité sur l[...]

563 €

RODEZ-BOURRAN : Bel appartement de type 3 situé au dernier étage à proximi[...]

407 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Grand 3 pièces secteur Faub[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir