siècle soulages

Ma Defan offre une "Éternité" à Rodez

Abonnés
  • Ma Defan durant la performance, devant le musée Soulages.
    Ma Defan durant la performance, devant le musée Soulages. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

L’artiste chinoise calligraphe Ma Defan a réalisé une performance devant le musée dans le cadre du Siècle Soulages. Elle a aussi fait don d’une œuvre à la ville de Rodez. L’installation peut être visitée de l’intérieur.

L’artiste chinoise Ma Defan a offert un cadeau artistique, exceptionnel à la ville de Rodez, vendredi dernier. Sous les trombes d’eau, elle a réalisé une performance "calligraphique", dans son style monumental et en grandeur nature.

Cette offrande artistique a pour origine une belle rencontre entre Pauline Ferrières, anciennement étudiante au lycée Foch et l’artiste chinoise Ma Defan (plasticienne, calligraphe, créatrice de mode..). La jeune ruthénoise, partie en stage chez l’artiste, découvre alors chez elle sa passion pour Pierre Soulages. Un lien qu’elle ne manquera pas de faire avec la ville natale de l’artiste. Ma Defan vient sur le piton, en novembre dernier et là aussi fait de belles rencontres. Parmi celles-ci, Benoît Decron, le directeur du pôle muséal. À partir de là, elle n’a plus qu’une envie, celle d’approfondir ses liens avec Rodez.

Étudiante dans les années 80, Ma Defan avait été voir l’exposition de Soulages à Pékin. Ce fut une révélation. Depuis, son admiration pour l’artiste n’a fait que grandir… jusqu’où, Pauline Ferrières entendant parler d’un appel à projets, dans le cadre du siècle Soulages, répond…

Rencontre avec P. Soulages

C’est ainsi que Ma Defan se retrouve à réaliser une œuvre en hommage à Soulages. Aujourd’hui, elle réitère cette expérience artistique. L’œuvre offerte à la ville est intitulée "Éternité". "Dans ma ville de Xi’an, où j’aimais jouer dans la forêt de stèles, j’aimais regarder les lettres inscrites pour l’éternité", confie l’artiste, qui y voit là un point commun avec l’artiste Soulages, lui-même admiratif de stèles, ces statues de pierres portant des inscriptions éternelles. Et d’ajouter : "j’aime Rodez pour sa nature et son climat. J’aime voir les orages et la pluie tomber, tout comme la neige".

Cette neige, représente pour l’artiste un support qu’elle utilise régulièrement pour sa lumière et sa capacité à retranscrire les taches d’encre, provenant de gros pinceaux qu’elle manie avec une dextérité rare. Une tache noire que le petit Pierre Soulages avait retranscrite lui aussi pour évoquer la neige….

Si Ma Defan a déjà exposé à plusieurs reprises en France, dans des lieux reconnus, pour l’instant, elle n’aspire qu’à une chose : une rencontre avec Pierre Soulages.

Son œuvre Éternité est placée juste devant le musée Soulages. Le public peut la visiter et y déambuler. Elle devrait rester à cet emplacement jusqu’à cet été.

Salima Ouirni
L'immobilier à Rodez

189000 €

Magnifique appartement de Type 4 situé dans le quartier très recherché de l[...]

399600 €

Magnifique demeure châtelaine du XIX éme siècle authentique et atypique s[...]

81000 €

A vendre proche centre ville T4 traversant, actuellement loué , au 2ème éta[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir