Actu

Un bel hommage rendu à Jean Amans au collège public qui porte son nom

  • Fernand Grimal.
    Fernand Grimal.
  • Un bel hommage rendu à Jean Amans au collège public qui porte son nom
    Un bel hommage rendu à Jean Amans au collège public qui porte son nom
  • Un bel hommage rendu à Jean Amans au collège public qui porte son nom
    Un bel hommage rendu à Jean Amans au collège public qui porte son nom
  • Un bel hommage rendu à Jean Amans au collège public qui porte son nom
    Un bel hommage rendu à Jean Amans au collège public qui porte son nom
Publié le / Modifié le S'abonner

Au cours de la matinée du 11 juin, le collège public de Pont-de-Salars a rendu un hommage à Jean Amans, dont l’établissement porte le nom depuis 1996.

Médecin et maire de la commune de 1942 à 1977, le courage dont il fit preuve le 29 juin 1944 permit d’éviter une tragédie. Il s’opposa en effet ce jour-là au lieutenant Böttger, de la Gestapo, qui menaçait d’incendier le village, à la suite d’une attaque de maquisards ayant coûté la vie à un adjudant allemand.

Grâce aux protestations et à la détermination du maire, l’occupant renonça à son funeste projet, qui aurait fait de Pont-de-Salars la réplique aveyronnaise d’Oradour-sur-Glane. Le témoignage rédigé après guerre par le docteur Amans a été analysé par les élèves d’une classe de3e. Cela leur a permis de s’initier à l’histoire locale et de mettre en lumière les différents acteurs de cette journée si particulière : Jean Amans bien entendu, mais aussi les maquisards, les forces d’occupation et les Salarsipontains, dont cinq furent déportés en Allemagne.

Ils ont eu le privilège de présenter leurs travaux le 11 juin, en présence d’une partie de la famille de Jean Amans et de Fernand Grimal, ancien maquisard ayant participé à l’attaque du 29 juin 1944.

Très énergique malgré ses 95 ans, ce dernier a répondu pendant plus d’une heure aux questions des élèves et les a aidés à mieux comprendre le quotidien des résistants, le sens de leur engagement, les risques encourus et les misères de la guerre.

Fernand Grimal a dévoilé ensuite une plaque en l’honneur de Jean Amans, installée dans le hall d’entrée de l’établissement, avant qu’un pot de l’amitié ne conclue cette belle et émouvante matinée commémorative.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Pont-De-Salars

25000 €

Venez découvrir cette maison de 108 m², située au centre ville de PONT DE [...]

399000 €

Au coeur de la nature luxuriante, au calme et sans vis à vis, à 300 m du la[...]

Toutes les annonces immobilières de Pont-De-Salars
Réagir