Santé

Veufs, divorcés… le cœur des hommes plus fragile que celui des femmes

  • Veufs, divorcés… le cœur des hommes plus fragile que celui des femmes
    Veufs, divorcés… le cœur des hommes plus fragile que celui des femmes
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

La santé cardiovasculaire des hommes veufs ou divorcés serait plus fragile comparée à celle de femmes dans la même situation. Un phénomène concernant des patients déjà atteints d’une pathologie du cœur.

A quel point le divorce ou le deuil d’un conjoint fragilisent-ils la santé cardiovasculaire ? Pour les savoir, des chercheurs britanniques de Birmingham (Université d’Aston) ont suivi 1 million 816 230 hommes et femmes souffrant de fibrillation atriale, ou ayant subi un accident cardiovasculaire. Tous les volontaires étaient divorcés ou veufs.

Les résultats de cette étude menée entre 2010 et 2014 sont probants. « Les chances de survivre aux maladies cardiovasculaires les plus fréquentes et autres troubles circulatoires seraient liées au genre et au statut marital », attestent-ils. Et les hommes seraient plus fragiles.

Un sur-risque significatif de décès

Dans le détail, les veufs ayant souffert d’un accident cardiovasculaire avaient 11% de sur-risque de décès, comparés aux femmes dans la même situation. Et les hommes divorcés souffrant d’une fibrillation atriale avaient 14% de sur-risque de décès. En revanche, les hommes non mariés ont 13% de risque de décès en moins comparés aux femmes non mariées.

Pour les chercheurs, ces résultats prouvent que le mariage améliore les chances de survivre à un accident cardiaque.

En termes de suivi, « il s’agit d’améliorer la prise en charge des hommes veufs et des femmes seules, en ne se basant pas uniquement sur les critères médicaux mais aussi sur le vécu des patients », explique le Dr Rahul Potluri, principal auteur de l’étude.

Destination Santé
Réagir