Environnement

Crèmes solaires pour enfants : le classement des produits efficaces… ou pas

  • Crèmes solaires pour enfants : le classement des produits efficaces… ou pas
    Crèmes solaires pour enfants : le classement des produits efficaces… ou pas
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Les crèmes solaires pour enfants contiennent-elles des substances nocives ? Que choisir a passé au crible 20 références. Certes, les produits bios sont dépourvus de perturbateurs endocriniens. Mais certains ne protègeraient pas suffisamment contre les rayons UVA, les plus dangereux.

Une protection solaire dès l’enfance est indispensable pour se prémunir du risque de brûlures, de vieillissement prématuré de la peau. Et pis encore du mélanome, cancer de la peau de plus en plus fréquent*. Que choisir a analysé 20 références de crèmes solaires spécifiques à la population infantile.

Les crèmes de meilleure qualité ne sont pas forcément les plus onéreuses. La preuve, la mieux notée est celle de la marque Lidl, Sun Spray.

Des perturbateurs endocriniens ont été retrouvés dans 2 références : Bariésun 50+ spray enfant (Uriage) et la Daylong kids SPF + lait solaire (Liposomal). Enfin, le phénoxiéthanol est présent dans 8 produits solaires analysés. Cet agent conservateur présente une toxicité « pour la reproduction et le développement à fortes doses chez l’animal, sans que de tels effets aient été rapportés chez l’homme », indiquait l’Agence nationale du médicament (ANSM) en mars 2019.

Les produits bios ne se montrent pas assez efficaces. Certes, ils ne contiennent pas de perturbateurs endocriniens. Mais leur filtre minéral ne protège pas suffisamment contre les rayons UVA du soleil, impliqués dans la survenue des mélanomes. Certaines marques contiennent par ailleurs du dioxyde de titane, une nanoparticule considérée comme substance probablement cancérogène.

« La meilleure protection contre le soleil est vestimentaire », explique Claudine Blanchet Bardon, dermatologue et fondatrice de la journée de dépistage des cancers de la peau. « Les vêtements doivent rester secs parce que, s’ils sont mouillés, les UV ne sont plus aussi bien filtrés. » Autres conseils, évitez les expositions entre 12h et 16h ainsi que les effets de la réverbération de la mer. Pour les petits, n’oubliez pas un chapeau aux bords larges, un t-shirt et l’application suffisante d’une crème solaire adaptée.

*les cas de cancers de la peau ont été multipliés par 3 depuis 1980

Destination Santé
Réagir