Economie

La saga familiale se poursuit avec un très beau projet

Abonnés
  • Deux des frères fondateurs avec Nicolas et Guillaume lors de la démolition de la maison.
    Deux des frères fondateurs avec Nicolas et Guillaume lors de la démolition de la maison.
  • La boucherie telle qu’elle sera fin 2020.
    La boucherie telle qu’elle sera fin 2020.
Publié le / Modifié le S'abonner

Pour 2020 et les quarante ans de la boucherie, une nouvelle page s’écrit avec de nouveaux locaux, un nouveau logo et une nouvelle génération…

Ancrée dans le paysage castonétois, on ne présente plus la boucherie Serin que les trois frères Roland, Charles et René ont créée en 1980, en reprenant l’atelier de découpe boucherie gros et demi-gros et en ouvrant un commerce de boucherie de détail qui n’existait pas.

L’activité du site n’a cessé de croître : l’agrément national obtenu en 1990 pour l’atelier de découpe permettant de servir une clientèle de professionnels n’y est sans doute pas pour rien, et que dire de "la saucisse sèche de Roland Serin" qui a été un vrai moteur…

Une équipe soudée

Des trois frères et un salarié, l’entreprise compte désormais 29 salariés, une équipe jeune, dynamique et très soudée mais qui se trouve désormais beaucoup trop à l’étroit pour poursuivre son développement.

C’est ainsi que depuis plus de trois ans, un projet a mûri, s’est transformé, a été réécrit et retravaillé en concertation avec les organismes de tutelle et a démarré en début de semaine avec la démolition de l’ancienne maison de M. Cornéjols. En amont, le projet définitif avait d’ailleurs été présenté le mois dernier au Krill, à tous les riverains, par MM. Bonnefous et Bartholozi du cabinet d’architecture 2B Ingénierie, en présence du maire J.P. Keroslian. "C’était important pour nous d’associer voisins et clients" explique Charles "Ce projet qui va nous permettre de passer de 400 à 1 200 m2 n’a pu se concrétiser qu’avec les soutiens bancaires du Crédit Agricole, de la Caisse d’Épargne et la Société Générale. Nous avons également bénéficié d’une subvention de 53 000€, de Rodez Agglo dans le cadre du développement économique et d’attractivité du territoire. Et avec le soutien du service économique de la Chambre des Métiers de l’Aveyron, une demande a été déposée à la Région Occitanie, dans le cadre des investissements dans les entreprises de transformation et de commercialisation de produits agricoles, avec nous l’espérons, une suite favorable…".

Concrètement, les travaux vont se dérouler en 2 tranches de 7-8 mois chacune : la première a commencé avec la démolition de la maison, pour recréer le magasin boucherie, l’atelier de découpe (pour lequel l’entreprise conserve son agrément pour la découpe carnée sous autorisation de le DDCSPP) et les annexes. Au printemps prochain, après le transfert, démarrera la 2e phase avec la démolition de l’actuelle boucherie, l’activité actuelle ne sera donc pas impactée. Dans cette partie, seront installés les bureaux, la salle du personnel, les espaces stockage et l’espace traiteur…

À suivre donc et rendez-vous pour les 40 bougies, vers Noël 2020 !

Si les trois frères sont toujours bien présents et toujours aussi actifs, la relève aussi est là, avec les deux fils de Charles : Nicolas qui assurera la gérance administrative et la gestion et Guillaume en tant que responsable de l’activité viande… Mais pas que, deux de leurs cousins ont rejoint l’équipe, Margaux qui est bouchère de formation et qui secondera Guillaume sur la boucherie-traiteur et Romain sur la partie salaison.

La relève est assurée

CORRESPONDANT
L'immobilier à Onet-Le-Château

660000 €

Aux portes de Rodez, proche du Golf, spacieuse villa de plus de 400 m² habi[...]

199000 €

Dans résidence récente avec ascenseur, appartement de type 4 comprenant : c[...]

232 €

Situé à proximité des commerces et du Lycée Laroque, studio semi meublé com[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir