Sécurité

Rodez : l’ex-patron du Raid se livre devant les forces de sécurité intérieure

  • Jean-Michel Fauvergue est notamment allé à la rencontre des policiers.
    Jean-Michel Fauvergue est notamment allé à la rencontre des policiers. M. Julvet / M. Julvet
Publié le / Modifié le S'abonner

Jean-Michel Fauvergue, aujourd’hui député En Marche, a rencontré hier représentants de la police municipale, à Rodez et Onet, de la gendarmerie, de la police nationale avant de donner une conférence.

Venu à Rodez ce matin pour dédicacer ses livres, notamment "La sécurité des Français", en compagnie de son épouse qui a écrit "Femme de policier d’élite", l’ex-patron du Raid, Jean-Michel Fauvergue avait, hier, son costume de député En Marché. Et sous le bras, son livre blanc de la sécurité en France dans lequel il détaille ses soixante-dix-huit propositions pour la mise en place d’une "sécurité globale". Un recueil de propositions avec lequel il met le plus souvent les pieds dans le plat quant à l’organisation de la sécurité. "Ça éclabousse ?" sourit celui qui a été chef du Raid de 2013 à 2017.

Avec ses propositions, le député de la 8e circonscription de Seine-et-Marne peut s’attendre à un débat à tirs nourris autour de la loi de programmation de la sécurité intérieure.

Un temps d’échange avec l’épouse de Pascal Filoé

N’éludant aucune question, Jean-Michel Fauvergue reste toutefois un homme de terrain. La preuve hier, où il a enchaîné les rencontres et les échanges. Avec les représentants de la police municipale d’Onet-le-Château et Rodez tout d’abord. "Dans un contexte particulier", admet-il, après avoir vu l’épouse de Pascal Filoé, responsable de la sécurité de la ville, tué en septembre 2018 dans des conditions tragiques. Puis avec les policiers nationaux et les gendarmes ensuite. Ce, après deux heures de conférence, à laquelle participaient notamment des représentants de la Justice, des pompiers, de l’armée ainsi que des entreprises de sécurité privée.

"Pas de culture de la sécurité en France"

Aux côtés des députés Anne Blanc et Stéphane Mazars, Jean-Michel Fauvergue a balayé large.

Sans langue de bois, assumant "casser parfois l’ambiance", volontiers pragmatique, le député met tout autant la classe politique, "qui doit montrer l’exemple", que toutes les autres forces de maintien de l’ordre devant leurs responsabilités. " Il va falloir changer, on ne peut pas continuer ainsi ", lance celui qui fait le constat selon lequel "il n’y a pas de culture de la sécurité en France". Ses propositions étant de nature à changer en profondeur le fonctionnement de la sécurité intérieure, on ne devrait pas tarder à beaucoup en entendre parler.

Centre Presse
L'immobilier à Rodez

405 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement très ensoleillé[...]

475 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Ravissant 2 pièce situé dan[...]

467 €

Du standing et du style, venez découvrir cet appartement type 3 duplex sur [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir