Pour l'Aveyronnais Michel Gineston , "il y a un véritable savoir-vivre à Rungis…"

Abonnés
  • Dans les allées de Rungis, le nouveau patron du Veau qui tête est comme à la maison.
    Dans les allées de Rungis, le nouveau patron du Veau qui tête est comme à la maison. A.D.
  • Avec 363 entreprises et près de 4 000 employés, les pavillons réservés aux fruits et légumes représentent 70 % de l’activité de Rungis. 	Avec 363 entreprises et près de 4 000 employés, les pavillons réservés aux fruits et légumes représentent 70 % de l’activité de Rungis.
    Avec 363 entreprises et près de 4 000 employés, les pavillons réservés aux fruits et légumes représentent 70 % de l’activité de Rungis. A.D.
Publié le , mis à jour

Après 14 ans à la tête du Barricou, Michel Gineston a décidé de reprendre le Veau qui tête à Rungis. Un choix de cœur pour le natif de Montézic, qui retrouve dans le nouveau ventre de Paris la gouaille et la convivialité qu’il affectionne.

Pour ses 50 ans, Michel Gineston était encore patron du Barricou, boulevard du temple à Paris, l’adresse de prédilection des Aveyronnais de passage à la capitale. Pour les 50 ans de Rungis, fêtés en grande pompe depuis le début de l’année, il est le nouveau propriétaire du Veau qui tête. Une brasserie typique placée bien au frais dans le pavillon de la triperie du nouveau ventre de Paris. Un...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
à Rungis, Aurélien Delbouis
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

342 €

T1 bis entièrement refait à neuf avec le charme de l'ancien. Situé dans le [...]

275 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une entrée (avec placards), [...]

470 €

T1 Bis meublé en centre-ville dans résidence sécurisée Surface : 25m2 Coin [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?