Musique

Retour de l’orchestre symphonique départemental

  • Magali Bessaou et Vincent Odiot ont présenté les grandes lignes de la nouvelle saison du CRDA.
    Magali Bessaou et Vincent Odiot ont présenté les grandes lignes de la nouvelle saison du CRDA. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
C’est ce qui attend le Conservatoire à rayonnement départemental après une saison bien rythmée.

Dès le mois de septembre, à raison de quatre heures par mois, des élèves du Conservatoire à rayonnement départemental se retrouveront pour former l’orchestre symphonique départemental. Avec à la baguette, Vincent Odiot, arrivé en janvier dernier en provenance de l’Aisne. Le nouveau directeur pédagogique s’en fait déjà une joie.  Au menu, il prévoit notamment du Beethoven, l’Arlésienne de Bizet, mais aussi un répertoire plus contemporain autour de la comédie musicale, avec des extraits du « Fantôme de l’opéra », de Pirates des Caraïbes et des extraits de Coldplay.

1 400 élèves et 70 % de réinscription

De quoi ravir également la présidente Magali Bessaou, qui voit la vitrine du Conservatoire briller à nouveau, avec quatre concerts à la clé. Ce retour de l’orchestre symphonique départemental, pour lequel sont espérés entre trente et quarante musiciens, s’inscrit dans la bonne dynamique du Conservatoire qui, cette année, a accueilli près de 1 400 élèves. Et ce, au cours d’une année charnière, marquée par une réorganisation de la structure éclatée, faut-il le rappeler, au travers des quinze antennes du département.  Preuve que le tempo est bon, plus de 70 % des élèves se sont réinscrits (la campagne des nouvelles inscriptions débutant ce lundi).
Autre sujet de satisfaction, les attentes de plus en plus importantes autour de la musique dans les écoles. Le département compte désormais dix-sept orchestres à l’école, avec l’arrivée des écoles de Lioujas et de Curan. « Et l’on ne peut répondre à toutes les demandes. Mais il est clair qu’il est en train de se passer quelque chose au niveau de la musique à l’école. C’est un sujet que l’on suit de près. On espère aujourd’hui que le projet de Bertholène aboutira », confesse Magali Bessaou.

Un nouveau professeur de théâtre

Tout comme elle espère que la section théâtre va véritablement prendre son envol avec l’arrivée de Filippo de Dominicis. Ce dernier aura, d’une part, en charge des ateliers de création en milieu scolaire. Il accompagnera notamment un beau projet qui voit le jour dans le secteur du Causse à l’Aubrac, avec quatre écoles (Cruéjouls, Saint-Geniez, Saint-Martin et Saint-Laurent) et dont l’objectif est la création d’une classe à horaire aménagée théâtre à Saint-Geniez. D’autre part, le professeur de théâtre aura en charge la partie éveil et le cursus diplômant. « Pour s’ouvrir à plus de monde, nous avons fait le choix de nous adresser aux plus jeunes », explique la présidente. Pour le directeur pédagogique, cette section théâtre a également pour but « à favoriser la prise de parole en groupe ».
L’année 2019-2020 s’annonce donc des plus palpitantes pour le Conservatoire à rayonnement départemental. Haut les chœurs !

Repères

3,5 En millions d’euros, le budget du CRDA.1 M€ issu de la participation des collectivités, 1,5 M€ du Département et 1 M€ de la participation des familles.
64 Le nombre d’enseignants au sein du CRDA.
2 Le nombre de classes à horaires aménagés musique en Aveyron. Elles se trouvent à Rodez et à Onet-le-Château.
15 Le nombre d’antennes créées à travers le département.
17 Le nombre d’orchestres à l’école à travers le département. 

Philippe Routhe
L'immobilier à Rodez

565 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Au 1er une entrée. Au 2e : d[...]

14000 €

RODEZ - Quartier IUFM - Garage d'environ 12 m²Situé à quelques minutes à pi[...]

102000 €

A vendre, Rodez très proche centre ville, quartier calme Type 3 avec logg[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir