Cinéma

Charente-Maritime : palmarès 2019 du festival de documentaires Sunny Side of the Doc

Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - Les Nenets de Sibérie face à l'industrie gazière, Kubrick et... les excréments sont quelques-uns des sujets développés dans les documentaires primés jeudi par la 30e édition du marché international du film documentaire Sunny Side of the Doc, qui avait ouvert lundi à La Rochelle, ont annoncé les organisateurs.

Sept prix ont été décernés par ce festival qui reçoit les auteurs de documentaires encore en cours de réalisation venus présenter les "pitchs", ou résumés, de leur oeuvre.

70 nationalités étaient représentées parmi les professionnels pour cette 30e édition, qui a constaté "une hausse significative de l'ordre de 25% des professionnels britanniques", a souligné Yves Jeanneau, commissaire des marchés et fondateur du Sunny Side of the Doc.

Une forte colonie asiatique avait également fait le voyages, ainsi qu'environ 150 producteurs, diffuseurs et représentants des fonds de soutien régionaux pour développer des coproductions internationales.

Parmi les sept prix décernés, "Nenets versus gas", du belge Sergio Ghizzardi, produit par la société française Little big story, a remporté le prix du pitch Société et investigation ainsi que le prix du marché international de Prague, East doc market, partenaire du festival rochelais. Le réalisateur se penche sur l'avenir des Nenets, peuple éleveur de cerfs qui vit dans la péninsule du Yamal, en Sibérie occidentale, alors que l'industrie gazière russe va s'y implanter à partir de 2020.

Le prix du pitch Arts et culture est revenu au français Grégory Monro pour son projet "Kubrick par Kubrick", produit par Mediawan et basé sur des images d'archives, d'enregistrements sonores et d'extraits de films à l'occasion des 20 ans de la mort du réalisateur américain.

Le pitch australien sur un scientifique étudiant les excréments, "Scat man", a reçu le prix Sciences, "Turtle walkers" le trophée du pitch Histoire et animalier et "Antoine the fortunate", celui du pitch Histoire.

Enfin le prix du Pixii festival, qui récompense les films en réalité virtuelle et les dispositifs immersifs a été remis à Nicolas Trépot (Lucid realities, France) pour son film "Claude Monet, l'obsession des nymphéas".

Relaxnews
Réagir