L’école de théâtre de la MJC a fait ses preuves

Abonnés
  • Marya (à droite) était heureusede présenter ses jeunes élèveset de les féliciter.
    Marya (à droite) était heureusede présenter ses jeunes élèveset de les féliciter.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Faire du théâtre, apprendre les textes par cœur, crier, rire, bouger, avec Marya c’est facile et on s’éclate !

Mais quand il faut refaire tous ces gestes et répéter le rôle devant un public, fut-il composé des parents, grands-parents et copains, là c’est plus dur. Et pourtant, les sept comédiens en herbe de la MJC ont bien joué, dimanche, les deux petites pièces que Marya leur avait choisies.

- "Poulou et Sébastien", l’histoire de deux enfants que tout oppose.

L’un vit dans un appartement qui sent la lessive et l’eau de javel, l’autre vit dans une roulotte qui sent l’herbe et la nature, un peu comme le rat des villes et le rat des champs. "Ce ne sont pas des gens comme nous" entendent-ils sans cesse, et pourtant, un jour…

- "La princesse Parfaite ", qui vit entre ses parents, le roi Jean Rage et la reine Triste.

La princesse n’est pas heureuse. Un jour elle fugue et rencontre la fille du bûcheron. Sa vie va changer…

Ces personnages, les comédiens de la MJC leur ont donné une vie, une âme qui a touché le public.

Raphaël, Simon, Margot, Faustine, Alexandre, Anaïs et Ronan connaissaient bien leurs rôles et ont su captiver le public qui les a encouragés par de forts applaudissements. Félicitations à Marya pour ces beaux résultats, un grand merci à Céline, Brigitte et Yves qui ont participé à la confection des décors, et à l’école des Monts et Lacs et la mairie qui ont prêté du matériel.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-Curan

120000 €

A vendre maison de ville T5 de plain pied sur parcelle de 530m² environ, co[...]

45000 €

Charmante maison de village en pierre, à remettre à votre goût. Idéal comme[...]

165850 €

Exclusivité IMMOBILIER 12 Au coeur du village de Salles-Curan, venez découv[...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-Curan
Réagir