Santé

L’homéopathie bientôt déremboursée

  • L’homéopathie bientôt déremboursée
    L’homéopathie bientôt déremboursée
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

La Haute Autorité de Santé (HAS) a émis un avis défavorable au maintien du remboursement des médicaments homéopathiques. La raison avancée ? Une efficacité insuffisamment démontrée scientifiquement.

Des granules contre la grippe, les douleurs dentaires ou encore l’anxiété et les verrues plantaires. Les médicaments homéopathiques bénéficiaient jusqu’à présent d’une prise en charge de l’Assurance-maladie. Or contrairement aux autres médicaments, ceux-ci n’ont pas été évalués scientifiquement avant d’être inscrits au remboursement. C’est pourquoi le ministère en charge de la Santé à demandé à la HAS d’évaluer le bien-fondé du maintien de leur remboursement.

Une efficacité insuffisante

Résultat, la commission de la transparence de la HAS vient de rendre un avis défavorable. Et ce après avoir mené une évaluation scientifique sur près de 1 200 médicaments homéopathiques. En tout, elle a également analysé plus de 1 000 publications scientifiques, les contributions des parties-prenantes ainsi que les documents et dossiers déposés par les trois laboratoires concernés (Boiron, Weleda et Rocal-Lehning).

Via ces documents, « la commission a identifié des données scientifiques pour 24 affections et symptômes traités avec des médicaments homéopathiques tels que troubles de l’anxiété, verrues plantaires, soins de support en oncologie, infections respiratoires aigües chez l’enfant… », explique la HAS. « Pour l’ensemble de ces affections et symptômes, [elle] a considéré que ces médicaments n’ont pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d’un remboursement. »

Dans le détail, la commission avance, entre autres, une absence de preuve de l’efficacité et une absence d’étude robuste permettant d’évaluer l’impact de ces traitements sur la qualité de vie des patients.

Le ministre de la Santé devra maintenant prendre la décision finale sur le maintien ou non du remboursement des médicaments homéopathiques par l’Assurance-maladie.

Destination Santé
Réagir