Santé - social

Grève aux urgences de l'hôpital de Rodez : "une réunion productive"

  • Des représentants du personnel du service des urgences en grève ont rencontré le délégué de l’ARS, hier matin.
    Des représentants du personnel du service des urgences en grève ont rencontré le délégué de l’ARS, hier matin. Ph.H. / Ph.H.
Publié le / Modifié le S'abonner

Les représentants du personnel des urgences de l’hôpital Jacques-Puel de Rodez ont rencontré le délégué territorial de l’ARS. Avec des avancées à la clé (travaux, enveloppe budgétaire, etc.), mais des questions se posent encore.

Devant l’antenne départementale de l’Agence régionale de santé (ARS), hier en fin de matinée rue Pairaire, une poignée d’urgentistes de l’hôpital Jacques-Puel attendent la sortie des représentants du personnel (CFDT, FO, CGT et Amuf), après leur entrevue avec le délégué territorial de l’ARS.

Plusieurs autres rencontres ont également eu lieu au niveau national.

" Ça a été une réunion plus productive que ce que nous pouvions attendre ", se félicite le médecin Frank Becker, délégué pour la région Occitanie de l’Amuf (Association des médecins urgentistes de France).

Des travaux aux urgences

En effet, "les 15 M€ alloués par l’état aux hôpitaux vont être distribués entre les établissements et en fonction des besoins, poursuit Frank Becker. Des discussions avec la direction de Jacques-Puel vont avoir lieu pour faire remonter nos demandes." Par ailleurs, des travaux sont également prévus pour augmenter la capacité d’accueil du service des urgences : "Plus de 33 000 personnes sont accueils au sein de notre service alors que le lieu est conçu pour 20 000 personnes", plaide le délégué Occitanie de l’Amuf. Autre point évoqué, celui de la violence aux urgences. Le délégué territorial de l’ARS, Abderrahim Hammou-Kaddour s’est dit conscient de l’ampleur du problème.

Des avancées donc, mais certaines questions restent entières. En particulier celle des effectifs des médecins mais également du personnel paramédical. "Aujourd’hui nous sommes à 10 équivalents temps plein alors qu’il nous en faudrait 20 pour bien fonctionner", assure Frank Becker pour l’Amuf. D’autres réunions auront lieu prochainement, en particulier avec la direction de l’hôpital.

JDM
L'immobilier à Rodez

536 €

A découvrir rapidement, proche du centre ville, appartement T3 entièrement [...]

467 €

Du standing et du style, venez découvrir cet appartement type 3 duplex sur [...]

304 €

A deux pas du centre ville de RODEZ, venez découvrir ce charmant T1 bis dup[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir