Sport

Rugby : une équipe autour de Stéphane Floirac pour donner "une impulsion" au nouveau club de Rodez

Abonnés
  • Stéphane Floirac.
    Stéphane Floirac. Repro CP -
  • Vincent Favre-Trosson.
    Vincent Favre-Trosson. Repro CP -
Publié le / Modifié le S'abonner

La confidentialité de leur démarche que nous relations dans notre édition de mardi n’aura donc pas tenu bien longtemps, bien malgré eux. Cela les embête, eu égard au contexte très tendu dans lequel ils espèrent faire naître un tout nouveau club de rugby à Rodez, après la liquidation judiciaire du SRA prononcée par le TGI lundi. Mais c’est aussi une fatalité compte tenu de leur démarche qui veut " rassembler toutes les bonnes volontés pour impulser quelque chose, car aujourd’hui il n’y a rien ", expliquaient en chœur Stéphane Floirac et Vincent Favre-Trosson, hier soir à quelques minutes d’aller rencontrer le maire de la ville, Christian Teyssèdre, pour présenter "l’embryon de projet" qu’ils portent.

Le premier cité est un chef d’entreprise dans le domaine de l’immobilier, quadragénaire, dont les fils jouent au rugby, partenaire et ancien dirigeant, qui avait notamment œuvré sur la fin de la présidence Philippe Laüt et le début de celle de Norbert Fabre (2012).

Le temps presse

Le second est tout aussi connu des Ruthénois puisque c’est un ancien joueur au long cours et encadrant au SRA. Ils ne sont pas seuls, mais tentent de rallumer la mèche avec des passionnés, ceux qui veulent notamment que la pratique chez les jeunes subsiste sur le piton ; avec notamment Jonathan Chatelain, une autre figure emblématique du rugby ruthénois et encadrant chez les féminines notamment.

"On ne veut pas personnaliser la chose, vraiment, insistaient-ils hier, comme ils nous l’avaient déjà confié la veille (notre édition d’hier). Si d’autres ont un projet, qu’ils nous rejoignent, on construira ensemble. On ne tient pas à la place, on leur laisse volontiers. On veut juste que tout cela avance, il faut absolument une impulsion. "

Et effectivement, le temps presse. Car si la nouvelle association veut pouvoir présenter une équipe senior au niveau régional, il y a urgence. Pour l’inscription sportive, mais également la création de statuts. Stéphane Floirac évoque dix jours. Il ne pourra en disposer de plus sans prendre un vrai risque de partir sur une saison blanche, chez les seniors en tout cas.

À noter enfin que s’il n’a pas répondu à nos sollicitations ces derniers jours, le coach de feu le SRA Arnaud Vercruysse a posté récemment sur les réseaux sociaux une image de clap de fin. Son départ du piton, largement envisageable, deviendrait donc réalité.

Centre Presse
Sur le même sujet
L'immobilier à Aveyron

308 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Agréable studio rénové sect[...]

148400 €

A quelques minutes de Villeneuve sur beau terrain plat , clos et arboré de [...]

251 €

Appartement deux pièces avec cuisine aménagée, en dernier étage d'une petit[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir