Terroirs

Marchés de pays : avec des produits plus que jamais "paysans"

Abonnés
  • Des marchés qui connaissent une belle afluence chaque été.
    Des marchés qui connaissent une belle afluence chaque été. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Les marchés de producteurs de pays de l’été sont de retour, avec toujours plus vigilance sur la qualité et la provenance des produits qui y sont proposés.

Eté rime avec marché de pays ! Et une nouvelle fois en Aveyron, ils sont en train de fleurir un peu partout. Dix-sept sites (1) sont ainsi recensés à travers le département pour quelque 140 marchés estivaux. Si ces marchés sont synonymes de produits du terroir et bonne humeur, en coulisses, c’est la vigilance qui est de mise.

Car l’une des valeurs ajoutées de ces marchés c’est la provenance des produits que l’on y trouve : ils proviennent directement de l’exploitation du producteur. Une valeur ajoutée qui est la raison d’être de ces marchés " Parce que notamment le consommateur est de plus en plus en attente de vrai, de naturel, de terroir… il veut consommer responsable" a détaillé, lors de la dernière assemblée générale, Benoît Fagegaltier, qui vient de succéder à Cécile Contastin à la présidence de l’association aveyronnaise.

C’est pourquoi ce dernier a entre autres appelé à la "vigilance de tous sur le terme fermier et la production fermière", à la "rigueur des procédures d’agrément et de suivi des producteurs pour vérifier si l’activité et les produits correspondent aux critères définis dans la charte", à " l’importance des suivis techniques, sanitaires, etc.".

Une charte pour le Burger aveyronnais

"C’est une manière de recadrer. C’est important. Puis il faut s’adapter à certaines évolutions" complète-t-il. C’est le cas pour le… Burger aveyronnais. De plus en plus en vogue, le burger made in Aveyron fait l’objet de certaines recommandations sur les marchés de producteurs de pays. Une doctrine a ainsi été retenue : 51 % de produits doivent provenir de l’exploitation dont la viande, l’accompagnement doit être simple (salade, tomate, et le pain artisanal et local…)

Idem pour les garnitures de crêpes. Ainsi, en matière de chocolat, seule une préparation "maison" est autorisée, idem pour les confitures (à base de fruits locaux ou d’un producteur local) ou le miel, qui doit provenir d’un apiculteur local. L’association, par l’entremise de son président souhaite également développer un accompagnement plus soutenu du producteur. " Je suis convaincu que le triptyque gagnant c’est producteur, organisateur, municipalité" lance Benoît Fagegaltier, qui, pour 2020, espère développer de nouveaux partenariats avec les communes. "Effectuer tout un travail autour de la communication est également dans nos objectifs " explique-t-il.

En attendant, l’association se sait attendue sur la qualité et l’authenticité des produits qui sont proposés aux estivants."

Des produits plus paysans" résume Benoît Fagegaltier. Et met tout en œuvre pour cela.

En chiffres

250 Le nombre d’adhérents. Un chiffre stable mais marqué par un fort renouvellement. En effet, 45 nouvelles candidatures ont été enregistrées, soit 60 % de l’ensemble des candidatures.

200 Le nombre d’adhérents sur les marchés (forte hausse par rapport à 2016)

2 372 Le nombre d’emplacement de marchés, soit, en moyenne 16 exposants par marché.

185 Le nombre de marchés de producteurs de pays, soit 142 estivaux et 43 hors saison été.

60 000 Le nombre de visiteurs enregistrés en 2018.

40 Le nombre de départements qui adhèrent à la fédération des Marchés de producteurs de pays.

440 Le nombre de lieux en France qui accueille un marché de producteurs de pays.

2 300 Le nombre de marchés de producteurs organisés en France

2 400 Le nombre de producteurs de pays.

Le calendrier estival des marchés de producteur

Aguessac, dimanche matin du 14 juillet au 25 août.

Belcastel, vendredi soir du 5 juillet au 23 août.

Camarès, mercredi matin, du 3 juillet au 28 août.

Cornus, en soirée les 12 et 30 juillet, 16 août

Cransac-les-Thermes, en soirée, 9 et 23 juillet, 6 et 20 août, 3 et 17 septembre.

Entraygues, mercredi soir, du 3 juillet au 11 septembre.

Espalion, mercredi soir, de 18 h à 22 h les 3, 10, 17, 24 et 31 juillet 7, 21 et 28 août

Le Monastère, vendredi soir, 12 et 26 juillet, 9 et 30 août.

Rieupeyroux, dimanche matin, jusqu’au 15 septembre.

Rignac, mardi matin jusqu’au 3 septembre, et nocturne le 3 août.

Saint-Amans-des-Côts, jeudi matin du 4 juillet au 29 août.

Saint-Chély-d’Aubrac, jeudi soir 11, 18 et 25 juillet, 1er, 8 et 22 août.

Saint-Geniez-d’Olt, mercredi matin du 3 juillet au 28 août.

Saint-Parthem, mercredi soir du 3 juillet au 28 août.

Sauveterre-de-Rouergue, vendredi soir du 5 juillet au 30 août.

Valady, samedi soir, 6, 13 et 27 juillet, 10, 17, 24 et 31 août, marché déplacé à Nuces le 20 juillet.

Ph. R.
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

33000 €

Terrain plat de 1568m² (lot B) issu d'un découpage d'une parcelle en 4 lot[...]

104000 €

Dans le centre ville d'Entraygues, petit immeuble en bon état composé en re[...]

55000 €

Vabres l'Abbaye, à vendre, garage avec 12.9 hectares de terrains. Raccordé [...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir