Famille

Grossesse : renforcer l’information sur les risques de tous les antiépileptiques

  • Grossesse : renforcer l’information sur les risques de tous les antiépileptiques
    Grossesse : renforcer l’information sur les risques de tous les antiépileptiques
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Les mesures d’information sur le risque tératogène devraient être bientôt renforcées pour tous les médicaments antiépileptiques. Un comité d’experts réuni par l’Agence du médicament a émis un avis en ce sens.

La rapport de l’agence sur les risques de malformations et de troubles neuro-développementaux chez les enfants exposés pendant la grossesse.

« Les experts se sont prononcés en faveur d’un renforcement de l’information pour l’ensemble des antiépileptiques commercialisés en France », précise l’agence. Mais aussi « d’un renforcement de l’information sur [les] conditions de prescription et de délivrance pour les antiépileptiques, hors valproate, les plus à risque (topiramate, phénobarbital, primidone, carbamazépine et (fos)phénytoïne). » L’ANSM va désormais étudier ces propositions en lien avec l’Agence européenne du médicament.

A noter : un formulaire complémentaire de signalement de pharmacovigilance en cas d’exposition d’enfants à des antiépileptiques au cours de la grossesse est disponible sur le portail des signalements : signalement-sante.gouv.fr.

Destination Santé
Réagir