Vie pratique - Conso

Haute couture : une élégance nonchalante chez Chanel, plus mystérieuse chez Stephane Rolland

  • La femme Chanel affiche un (faux) air sérieux avec ses petites lunettes pour l'automne-hiver 2019, mais affiche une élégance nonchalante dans des créations fluides, parfois amples, un brin rétro. Paris, le 2 juillet 2019.
    La femme Chanel affiche un (faux) air sérieux avec ses petites lunettes pour l'automne-hiver 2019, mais affiche une élégance nonchalante dans des créations fluides, parfois amples, un brin rétro. Paris, le 2 juillet 2019. CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
  • D'une façon générale, la collection automne-hiver 2019 de Stephane Rolland est épurée, dépouillée du moindre artifice à l'exception de quelques broderies. C'est une élégance simple, presque mystérieuse, tout en finesse. Paris, le 2 juillet 2019
    D'une façon générale, la collection automne-hiver 2019 de Stephane Rolland est épurée, dépouillée du moindre artifice à l'exception de quelques broderies. C'est une élégance simple, presque mystérieuse, tout en finesse. Paris, le 2 juillet 2019 CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
  • C'est une femme forte et indépendante que présente Julien Fournié. Une inspiration qui se matérialise par des épaules fortes, une taille marquée, et des créations qui n'entravent pas le corps. Paris, le 2 juillet 2019.
    C'est une femme forte et indépendante que présente Julien Fournié. Une inspiration qui se matérialise par des épaules fortes, une taille marquée, et des créations qui n'entravent pas le corps. Paris, le 2 juillet 2019. FRANCOIS GUILLOT / AFP / FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Baptisée  "Premier sortilège", la collection de Julien Fournié semble puiser son inspiration dans la magie, peut-être noire, avec des créations élégantes et sombres, qui semblent être portées par des sorcières modernes. Paris, le 2 juillet 2019.
    Baptisée "Premier sortilège", la collection de Julien Fournié semble puiser son inspiration dans la magie, peut-être noire, avec des créations élégantes et sombres, qui semblent être portées par des sorcières modernes. Paris, le 2 juillet 2019. FRANCOIS GUILLOT / AFP / FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Les inspirations sont multiples chez Alexandre Vauthier, qui propose des silhouettes tout droit sorties des années 80 avec des épaules démesurées, des robes mini, des volants, ou encore des plissés. Paris, le 2 juillet 2019.
    Les inspirations sont multiples chez Alexandre Vauthier, qui propose des silhouettes tout droit sorties des années 80 avec des épaules démesurées, des robes mini, des volants, ou encore des plissés. Paris, le 2 juillet 2019. Lucas BARIOULET / AFP / Lucas BARIOULET / AFP
  • Des robes plus imposantes, plus courtes devant que derrière, font aussi partie intégrante de la collection d'Alexandre Vauthier. Des créations recouvertes de fleurs pour un rendu élégant et romantique. Paris, le 2 juillet 2019.
    Des robes plus imposantes, plus courtes devant que derrière, font aussi partie intégrante de la collection d'Alexandre Vauthier. Des créations recouvertes de fleurs pour un rendu élégant et romantique. Paris, le 2 juillet 2019. Lucas BARIOULET / AFP / Lucas BARIOULET / AFP
  • L'élégance est plus forte, plus affirmée, à travers certaines silhouettes comme ces blazers soulignant les épaules, et ces pantalons amples scintillants. Paris, le 2 juillet 2019.
    L'élégance est plus forte, plus affirmée, à travers certaines silhouettes comme ces blazers soulignant les épaules, et ces pantalons amples scintillants. Paris, le 2 juillet 2019. CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
  • Chez Givenchy aussi l'élégance est pure et délicate avec des créations bicolores, noir et blanc, affichant des cols montants, des manches longues, allongeant la silhouette. Paris, le 2 juillet 2019.
    Chez Givenchy aussi l'élégance est pure et délicate avec des créations bicolores, noir et blanc, affichant des cols montants, des manches longues, allongeant la silhouette. Paris, le 2 juillet 2019. Lucas BARIOULET / AFP / Lucas BARIOULET / AFP
  • Dans une attitude plus sombre, voire un brin rock, les mannequins déambulent dans des créations recouvertes de plumes comme en suspensions chez Givenchy. Paris, le 2 juillet 2019.
    Dans une attitude plus sombre, voire un brin rock, les mannequins déambulent dans des créations recouvertes de plumes comme en suspensions chez Givenchy. Paris, le 2 juillet 2019. Lucas BARIOULET / AFP / Lucas BARIOULET / AFP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Nouvelle journée dédiée à la haute couture à Paris, avec les défilés attendus des maisons Chanel, Stephane Rolland, Julien Fournié, Giorgio Armani, ou encore Givenchy. Pas d'extravagance hier, mardi 2 juillet, pour ces présentations d'exception, mais une élégance tour à tour forte, nonchalante, sombre, ou encore sensuelle, avec une silhouette qui s'allonge et s'affiche souvent dépouillée de tout artifice. Retour en images sur les temps forts de cette troisième journée consacrée à la haute couture.


Relaxnews
Réagir