Famille

Narcolepsie : le modafinil, un médicament à ne pas utiliser en cas de grossesse

  • Narcolepsie : le modafinil, un médicament à ne pas utiliser en cas de grossesse
    Narcolepsie : le modafinil, un médicament à ne pas utiliser en cas de grossesse
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Le modafinil est un médicament indiqué dans la prise en charge de la narcolepsie. Mais selon l’Agence européenne du médicament, il ne doit pas être utilisé en cas de grossesse. Il expose en effet à un risque de malformations congénitales.

La narcolepsie est une pathologie à l’origine de crises de sommeil incontrôlables. La prise en charge peut passer par le modafinil, un puissant psychostimulant qui améliore la vigilance.

Une utilisation qui n’est pas sans conséquence, notamment pour les femmes enceintes. « L’utilisation du modafinil pendant la grossesse est suspectée d’être à l’origine de malformations congénitales », explique l’Agence européenne du médicament. « Par conséquent, il est demandé aux médecins de ne pas prescrire de modafinil aux femmes enceintes et de privilégier les alternatives non médicamenteuses (approches comportementales, hygiène de sommeil et des siestes programmées au cours de la journée). »

La contraception aussi impactée

Mais les méfaits de ce produit ne s’arrêtent pas là. Si vous êtes sous contraceptif, vous devez aussi vous méfier. « L’efficacité de la contraception hormonale (pilules tous dosages confondus, implants, DIU hormonal et patchs) pouvant être diminuée par le modafinil, d’autres méthodes contraceptives ou des méthodes associées sont recommandées chez les patientes traitées », continue l’EMA.

Que vous soyez enceinte ou en âge de procréer et êtes traitée par modafinil, n’hésitez pas à interroger votre médecin traitant.

Destination Santé
Réagir