Deux mille ans d’histoire sous le sol castonétois

Abonnés
  • En 2009, les vestiges avaient été révélés une dernière fois.
    En 2009, les vestiges avaient été révélés une dernière fois.
Publié le , mis à jour

Il y a dix ans, le site archéologique de la plaine Nostre Seigne était mis à jour, révélant pour la dernière fois des vestiges d’un patrimoine riche d’un passé gallo-romain, sur plus de six hectares. Connu depuis le dernier quart du XIXe siècle, le site témoigne de l’intérêt historique, pour son caractère humide.

Entre 1874 et 1875, en se promenant au bord de l’Auterne, l’abbé Cérès, archéologue, découvre le site presque par hasard. Les fouilles entreprises révèlent alors des thermes de dimensions imposantes alimentés par un aqueduc venant de Fontanges. Les autres constructions démontrent une urbanisation du site ainsi qu’un temple.En 2009, l’archéologue Pierre Pisani parle "d’un site gallo-romain d’une...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

235 €

Situé à proximité des commodités, studio semi-meublé composé d'une pièce pr[...]

175000 €

Je suis ravi de vous proposer aujourd’hui, au cœur d’un quartier champêtre [...]

9500 €

Situé à Onet le château, à vendre un emplacement de parking extérieur pour [...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?