Fabriqué en Aveyron

La bière Beau Soleil jette un pont entre Aveyron et Amérique

Abonnés
  • Matthew produit une bière paysanne et écologique.
    Matthew produit une bière paysanne et écologique. Photos José TORRES -
  • Matthew produit une bière paysanne et écologique.
    Matthew produit une bière paysanne et écologique. Photos José TORRES -
  • Matthew produit une bière paysanne et écologique.
    Matthew produit une bière paysanne et écologique. Photos José TORRES -
  • Matthew produit une bière paysanne et écologique.
    Matthew produit une bière paysanne et écologique. Photos José TORRES -
  • Matthew produit une bière paysanne et écologique.
    Matthew produit une bière paysanne et écologique. Photos José TORRES -
Publié le / Modifié le S'abonner

Installé sur les hauteurs de Saint-Geniez, l’Américain Matthew Smith élabore cette boisson désaltérante, idéale en cette saison. Pour les amateurs de houblon, évidemment !

La bière "La Beau Soleil" rassemble ce qui représente son concepteur. Installé depuis sept ans en Aveyron, sur les hauteurs de Saint-Geniez-d’Olt au lieu-dit… Beau Soleil, Matthew Smith est un esprit curieux, qui a appris et transmet aujourd’hui par le woofing. À savoir de voyager en logeant chez l’habitant pour l’aider en retour. Et donc d’apprendre moult (et malt pour la bière !) savoir-faire. Après le Québec, la Dordogne, la Creuse, etc. cet autodidacte né à Portland d’une famille d’entrepreneurs, a donc posé ses bagages à Saint-Geniez en qualité d’apiculteur.

Permaculture

Une passion née d’un amour pour la nature, d’où son engagement… naturel pour embrasser la cause biologique en travaillant en permaculture. " Il faut bien gagner sa vie ", dit, pragmatique (issu de ses racines américaines), Matthew Smith. "La Beau Soleil" lui apporte ce revenu – et la reconnaissance – qui met en lumière son travail. " J’ai réussi mon brassage du miel dans la bière ", avance-t-il après quatre ans d’existence. Lui qui a appris à aimer la bière en… France. " Tout est possible avec la bière et mon côté créatif a bien aimé ça ". S’il a parfois le mal du pays, pour la liberté d’entreprendre justement rendant tout possible, Matthew Smith a trouvé son soleil, ce qui illumine sa vie, le fait vivre, et son amour aussi, à Saint-Geniez. "La Beau Soleil" concentre ses énergies. Sa créativité, son amour pour la nature, le miel et les abeilles dont il se pique de passion – " j’adore les insectes, cela me fait du bien de voir les essaims, elles fabriquent la vie ", confie-t-il –, le plaisir de boire comme l’écrit Philippe Delerm dans "La première gorgée de bières et autres plaisirs minuscules". Dans ce besoin de créer, Matthew suit finalement l’évolution des goûts. Ou à l’inverse, propose de goûter à de nouveaux parfums. Très rigoureux et attaché à la qualité, ce qui va une fois encore de pair avec sa volonté d’une bière paysanne et biologique, il a adhéré tout aussi naturellement et logiquement à la marque "Fabriqué en Aveyron". Fabriquant tout, de A à Z, Matthew Smith est un vrai alchimiste. " Je suis à l’écart pour mes ruches et j’aime changer de bière pour ne pas toujours brasser les mêmes choses. Je suis fasciné par la fermentation. La bière me plaît pour ce côté créatif. Et j’ai grandi avec cette révolution de la bière et dans un pays où l’on dit " do it yourself " (fais-le toi-même). Mais pas pour l’argent, les gens ne sont pas plus heureux avec ". C’est la curiosité et son amour pour le monde qui l’entoure, voilà ce qui le fait avancer et fait que "La Beau Soleil" rencontre le succès. " J’ai trouvé ce qui me correspond ". Qu’importe le flacon dit le dicton, lui a trouvé le contenant et le contenu. Avec en prime des distinctions comme le Fourquet d’or pour sa bière artisanale noire au concours de bière du musée français de la Brasserie l’an dernier. Et dans cette quête de vérité et d’humanité, il a intégré la démarche "Nature et Progrès ", travailler localement avec un réseau de passionnés sur des produits artisanaux "pour l’entraide ". La solidarité c’est justement ce qu’il a découvert en France. " En Amérique c’est la compétition, en France, c’est l’humain, l’entraide ". Et l’Aveyron en est un beau symbole en donnant naissance à sa bière.

 

Joel Born
L'immobilier à Entraygues-Sur-Truyère

64800 €

A 7 km d'Entraygues sur Truyère, ensemble immobilier composé d'une bâtisse [...]

546000 €

EXCLUSIF !! Au coeur du village d'ENTRAYGUES SUR TRUYERE, magnifique propri[...]

168000 €

Au coeur du village d'Entraygues, venez découvrir cette belle maison de cha[...]

Toutes les annonces immobilières de Entraygues-Sur-Truyère
Réagir