Julien Boscus : « La cuisine, c’est mon enfance… et mon enfance c’est l’Aveyron »

Abonnés
  • A 37 ans, l’Aveyronnais prend son envol en ouvrant sa première table gastronomique, alliant beaux produits et haute technicité.  A 37 ans, l’Aveyronnais prend son envol en ouvrant sa première table gastronomique, alliant beaux produits et haute technicité. 
    A 37 ans, l’Aveyronnais prend son envol en ouvrant sa première table gastronomique, alliant beaux produits et haute technicité.  Repro CPA
Publié le , mis à jour

Il a exercé chez Yannick Alléno au Meurice puis chez Pierre Gagnaire, à Paris et Séoul, avant de relancer « les Climats » dans la capitale française. En septembre, Julien Boscus ouvrira « Origines », un premier restaurant « clin d’œil au terroir français », pour le chef étoilé de 37 ans.

Après 5 ans et demi aux Climats, vous ouvrez « Origines » à la rentrée. Le moment était venu de prendre votre envol ? Oui, j’ai toujours eu envie d’avancer. Aux Climats tout se passait très bien, j’avais mon petit confort après des débuts très compliqués. J’avais une belle équipe, le restaurant cartonnait… mais je suis un homme de challenge. L’idée c’était de pouvoir tout gérer, tout...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Propos recueillis par Aurélien Delbouis
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?