Famille

Des livres à la maison pour les petits… gage de réussite au collège ?

  • Des livres à la maison pour les petits… gage de réussite au collège ?
    Des livres à la maison pour les petits… gage de réussite au collège ?
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Raconter des histoires à vos enfants stimule dès le plus jeune âge le développement du langage. Mais aussi le niveau de lecture… et d’arithmétique ! En grandissant, cette bonne habitude boosterait les résultats au collège.

Pour observer les bénéfices des livres à la maison, le Dr Simone Lehrl de l’université de Bamberg (Allemagne) a suivi 229 jeunes, de 3 ans jusqu’à leur entrée au collège. Entre 3 et 5 ans puis entre 12 et 13 ans, des tests de langue (alphabétisation..) et de calcul étaient dispensés.

Et les résultats sont probants : dès la maternelle, « les petits exposés aux livres à la maison étaient plus à l’aise en calcul, en lecture et en écriture ». Le développement du langage était aussi amélioré. Et en grandissant, ces bénéfices perdurent avec de meilleures performances au collège dans ces mêmes matières.

Des histoires qui comptent

« Il faut encourager les parents à raconter des histoires, inciter l’enfant à s’exprimer lors de la lecture », note le Dr Lehrl. Le tout « en incluant des notions de langage et de référence au calcul ». Ainsi, n’hésitez pas à transformer ces séances de lecture en mini-cours pédagogique. « Combien tu vois de bonhommes sur ce dessin ? », « Qu’est-ce qu’elle a dit à son ami la petite fille ? ». Ces questions, anodines à première vue, stimulent l’enfant et consolident ses compétences de base pour ses années scolaires à venir.

A noter : la lecture présente d’autres bienfaits pour l’enfant. Elle stimule la curiosité, la capacité d’écoute, les sens (le toucher, le visuel…). Elle développe aussi l’imagination, la communication avec les adultes et le rapport aux émotions. Et les parents peuvent en profiter pour faire passer en douceur la morale de l’histoire, constituant bien souvent des messages de vie.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir