Musique

Francofolies: des incontournables et des invités surprises

  • Angele sera au Francofolies le 10 juillet
    Angele sera au Francofolies le 10 juillet SEBASTIEN BOZON / AFP - SEBASTIEN BOZON / AFP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - Angèle, Aya Nakamura, -M-, Christine & the Queens, Soprano, Bruel... La scène française dans toute sa diversité s'invite à partir de mercredi aux Francofolies, aux côtés de noms plus surprenants comme François Hollande ou Michel Houellebecq pour parler musique.

A quelques heures d'ouvrir sa 35e édition, le festival de La Rochelle devrait encore une fois attirer beaucoup de monde, puisque quatre des cinq soirées prévues sur la grande scène Jean-Louis Foulquier sont complètes.

"On est ravi de cet engouement, d'autant que pas mal d'autres concerts dans les autres salles sont aussi à guichets fermés. On a par ailleurs plus de professionnels et de partenaires que l'an dernier. Donc c'est très positif", se félicite le patron Gérard Pont.

Il faut dire les Francos proposent un plateau réunissant tous les artistes qui ont été incontournables ces derniers mois dans le paysage hexagonal comme Lomepal, Columbine, Radio Elvis, Gaëtan Roussel, Zazie, Bertrand Belin, The Blaze, Flavien Berger, Trois cafés gourmands ou encore Boulevard des Airs.

"On tient à faire en sorte que toute la scène française soit chez nous. Là, ça va du métal qui aura sa soirée, avec notamment Mass Hysteria et Ultra Vomit, à Jean-Jacques Debout", abonde Gérard Pont.

"On a aussi plus de 60 jeunes qui viennent faire leurs premières Francos, ajoute-t-il. Evidemment, Aya Nakamura ce n'est pas le même niveau de popularité que Mottron ou Silly Boy Blue. Mais ce qui me plait c'est de voir que toutes celles et ceux qui sont en haut des affiches de festivals cette année étaient chez nous l'an dernier, les Jeanne Added, Angèle, Clara Luciani, Suzane... Que Juliette Armanet, Bigflo & Oli, comme bien d'autres sont passés par le chantier des Francos. On tient notre rôle de promoteur des jeunes talents, tout en respectant les artistes un peu plus anciens à qui on offre aussi une place importante."

- Dis moi qui tu écoutes... -
Parmi eux, IAM qui jouera son répertoire rap en version symphonique, Alain Chamfort toujours à la pointe de la pop élégante, le poète espiègle Dick Annegarn et Jean-Louis Aubert qui revisitera ses succès.

A ce programme assez dense s'ajoute un nouveau rendez-vous baptisé "J'ai la mémoire qui chante", qui donne la parole chaque jour à une personnalité n'appartenant pas au domaine musical pour se raconter en chansons. Animée par le journaliste Eric Fottorino en public, cette heure et demie en compagnie de François Hollande, des écrivains Jean Teulet et Michel Houellebecq et de la comédienne Fanny Ardant, se déroulera de jeudi à dimanche à partir de 17H30.

"Ce format m'a été inspiré par ce que propose Serge Hureau au Hall de la chanson, où il développe des créations de spectacles, des actions de formation et des événements à La Villette à Paris. Souvent, on me demande quelle est ma playlist idéale, alors j'ai pensé qu'on pouvait en faire de même à des célébrités auxquelles on ne s'attend pas", dit Gérard Pont.

"Le premier à qui j'ai proposé de jouer ce jeu du +dis moi ce que tu écoutes, je te dirai qui tu es+, c'est Houellebecq et il a accepté. Il a préparé ça avec un sérieux incroyable, en me demandant même s'il y aurait un chanteur qui interprèterait les titres qu'il choisira. Et après, on a eu de la chance puisque Fanny Ardant, que j'admire, a aimé l'idée, tout comme Jean Teulet et François Hollande. C'est intéressant de connaître le rapport qu'entretient le président qu'il a été avec la chanson", poursuit-il.

Enfin, des tables rondes constitueront aussi un espace de réflexion sur différents thèmes dont celui de la préservation de la planète. Ainsi, un dispositif baptisé "FrancOcéan" sera tous les jours spécifiquement dédié à la thématique de l'eau.

Relaxnews
Réagir