Environnement

L'Aubrac veut retrouver sa forêt originelle et développer son potentiel énergétique

  • Les signataires avec derrière un rare exemple à suivre de plantation de feuillus sur l'Aubrac.
    Les signataires avec derrière un rare exemple à suivre de plantation de feuillus sur l'Aubrac. oc / oc
Publié le / Modifié le S'abonner
Un projet pilote sera lancé à l'automne pour couper et replanter une bande boisée sur la commune de Condom-d'Aubrac à travers une convention signée ce mardi entre le parc naturel régional de l'Aubrac et la commune en question. 

Épicéas et Douglas qui peuplent l'Aubrac sont loin d'être la réalité originelle du plateau de l'Aubrac. Au cours de leur diagnostic, le parc naturel régional de l'Aubrac a recensé environ 100 km de bandes boisées dont les deux tiers sont dégradés. S'appuyant sur un ensemble de feuillus plantés à hauteur du hameau Les Vernhes, le long de la D987 qui mène à Aubrac, par le Département à la fin du siècle dernier, sept chantiers pilotes sont envisagés, similaires à cette réalisation. Le premier est situé sur la montagne des Enguilhens, commune de Condom-d'Aubrac, d'où la convention signée ce mardi entre Geneviève Gasq-Barrès, maire du village, et André Valadier, président du parc naturel régional de l'Aubrac. Sur 1,7 km, les bois seront coupés à l'automne pour être exploités et remplacés par des feuillus au lieu des résineux, plus efficaces, plus faciles d'entretien et plus variés en faisant appel à l'association "Arbes, Haies et Paysages". 

Les vertus des bandes boisées sont nombreuses. "Elles protègent du vent et des congères. Cette réhabilitation a pour objectif de montrer l'intérêt environnemental, écologique et économique du bois lié à l'énergie", dit Romain Ribière, chargé de mission sur le domaine de la forêt qui couvre au passage, un tiers du territoire de l'Aubrac. "Redonner au massif son identité", résume André Valadier. Et d'ajouter : "La Lozère a fait un excellent travail avec l'école forestière de Javols. Cette richesse est à suivre et à valoriser avec des filières locales".

Du local, il en est question justement à travers le développement des ressources et du label "Végétal local" qui est visé et fécond en Auvergne. Globalement, cette réhabilitation de bandes boisées a pour objectif de faire prendre conscience que le monde agricole et celui forestier peuvent être associés pour créer des synergies et assurer une gestion groupée. Dans le cadre de la convention, le parc naturel régional s'engage pendant cinq ans à suivre et évaluer ces chantiers. 

Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Condom-D'aubrac

29500 €

Sur la commune de CONDOM D'AUBRAC à Salgues, agréable terrain à bâtir de pl[...]

210000 €

A mi-distance entre LAGUIOLE et AUBRAC, ensemble immobilier en pierres comp[...]

Toutes les annonces immobilières de Condom-D'aubrac
Réagir