Politique

Espalionnais : le collectif "Territoire d’avenir" part en campagne

Abonnés
  • Guillaume Septfondset Clément Fabre lancentun appel au peuple pour former leur liste.
    Guillaume Septfondset Clément Fabre lancentun appel au peuple pour former leur liste. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Guillaume Septfonds et Clément Fabre lancent un appel aux citoyens pour constituer une liste aux prochaines élections municipales.

Si certains préfèrent attendre la rentrée pour officialiser leur candidature, le duo à la tête du collectif Territoire d’avenir a décidé de passer à l’action dès cet été. "Nous nous sommes inscrits dans une démarche participative en organisant des réunions thématiques depuis près d’un an qui a rassemblé plus de 200 personnes pour convier citoyens et élus à établir un projet partagé", disent en chœur Guillaume Septfonds et Clément Fabre. Comme les élus ont été aux abonnés absents – avec quelques exceptions par souci de curiosité – pour ne pas froisser ni perturber le fonctionnement municipal et communautaire, ce duo se jette donc à l’eau cet été pour constituer une liste aux prochaines élections municipales. Et de rappeler le pourquoi de leur démarche : "Nous ne sommes pas d’accord avec la politique municipale et ce qui ressort des réunions est le manque de lien, l’absence de communication avec une municipalité ultra-fermée", tout en rappelant et égratignant le feuilleton du gymnase et les décisions prises concernant la zone bleue et le parc naturel régional.

Au gré de leurs réunions, deux autres sont déjà prévues à la rentrée, le collectif fait remonter de nombreux projets : maintenir les personnes âgées en centre-ville à Saint-Hilarian et non installer un pôle culturel qui serait lui, sous la forme d’une salle des festivités sur le plateau de la Gare ; création d’un poste de coordinateur de centre-ville et d’un conseil des Sages ; revenir à la zone bleue ; la création de 200 nouvelles places en centre-ville ; intégrer le parc naturel régional de l’Aubrac pour renforcer l’image d’Espalion car "le développement de la Ville passe par le développement touristique" ; baisser le budget des indemnités des élus ou encore créer un budget participatif citoyen qui "permet d’impliquer chaque citoyen, soumettant au vote les projets à retenir". Et de préciser sur le volet financier que le collectif a fait appel à un cabinet extérieur qui donnera ses conclusions pendant la saison estivale. "Ce que l’on ne pourra pas faire, ne se fera pas". Et de conclure : "On a une belle petite ville, c’est aux Espalionnais d’être les ambassadeurs. Il faut changer les idées reçues. On parle souvent en négatif du Lot, cela peut être un outil de développement avec la création d’un plan d’eau et en réaménageant les berges".

Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

69000 €

Dans résidence jouissant de très bonnes prestations (piscine, accès sécuris[...]

245000 €

A moins d'un kilomètre du centre-ville d'Espalion, venez découvrir ce pavil[...]

468 €

Au 2ème étage d'un immeuble en centre ville d'Espalion avec parking à proxi[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir