Tayrac

Le bourg rend hommage à son maire

  • Les petits-enfants devant la stèle durant la minute de silence.
    Les petits-enfants devant la stèle durant la minute de silence. Repro CPA - Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Samedi 6 juillet, les habitants de la commune avaient répondu présent à l’invitation du conseil municipal de Tayrac à rendre hommage à Jean-Pierre Gaillardon, en présence de sa famille, d’élus et de personnalités.

Claude Issanchou, 1er adjoint et maire par intérim, rappelle que Jean-Pierre Gaillardon Baldella est décédé le 30 avril dernier à l’âge de 78 ans, des suites d’une longue maladie : "Arrivé de Palavas-les-Flots en 1998 avec sa femme, il a rénové la ferme de Montarsès, puis celle de Fabrègues. Il s’est très vite engagé pour Tayrac où il était connu et apprécié, et en a été le maire de 2008 à 2019. Dès le début de son mandat, il a contribué à l’aménagement du parc, à la rénovation du presbytère (qui accueille aujourd’hui la mairie), et s’est surtout attaché au vivre ensemble : soutenant les associations du village sur le plan matériel et financier, proposant aux enfants des séjours de pleine nature, veillant à entretenir et moderniser la commune, il assumait son rôle avec engagement et compétence."

Christiane Phalip, présidente de l’association ADAP12 qui anime le lieu d’exposition La Cabane, souligne avoir été soutenue dans son projet dès le début par un maire humaniste, et affirme sa volonté de mener à bien le projet lié au cheval qu’ils avaient envisagé ensemble.

M. Le Meignen, président de la communauté de communes, loue "un soldat de la République" toujours très écouté, "irremplaçable", et rappelle son franc-parler d’homme d’action, encore en janvier à Souillac lors du Grand Débat : "Je vais leur dire ce que j’en pense, tu vas voir, on va m’entendre"…

Brigitte Mazars et André At, conseillers départementaux, garderont en mémoire un homme résolument optimiste, qui avait fait de la défense de sa commune une priorité.

M. Gavois, secrétaire général de la sous-préfecture, lit à l’assemblée l’hommage de Mme Rogrigo, sous-préfète de l’Aveyron, à "une belle personne, attachée à défendre, valoriser et faire perdurer sa commune".

Nicolas, l’un des fils de Jean-Pierre, évoque les liens forts qui unissaient son père au territoire de Tayrac, puis les petits-enfants dévoilent la stèle offerte par la mairie à son maire, stèle qui donne le nom de Jean-Pierre Gaillardon au parc situé devant la mairie.

"Son nom est maintenant gravé dans la pierre, son âme ne sera jamais bien loin", conclut le fils avant que M. Issanchou n’invite tout le monde à partager le pot de l’amitié.

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Tayrac

235000 €

A 20 minutes d'AGEN, en position dominante, plein sud, propriété en pierre[...]

Toutes les annonces immobilières de Tayrac
Réagir