Culture et Loisirs

Église comble pour le concert du guitariste Jérémy Peret

Abonnés
  • Jérémy  Peret est aujourd’hui un guitariste de renommée mondiale.
    Jérémy Peret est aujourd’hui un guitariste de renommée mondiale.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Les Mardis de Perse sont devenus des rendez-vous attendus par les mélomanes de toute la région.

Lorsque l’enfant du pays revient sur ses terres et de plus est devenu un musicien de renommée internationale, l’affiche était trop belle pour la modeste capacité de l’église de Perse.

En effet, après avoir appris ses premiers accords au cours de guitare avec Rodolphe Bonnet, Frédéric Bonnet et Christophe Louboutin au Conservatoire de l’Aveyron, puis intégré le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient son diplôme de Master en juin 2013, le natif de Florentin-la-Capelle s’exprime aujourd’hui aussi bien en soliste que sur une scène de théâtre ou d’opéra, au sein des formations les plus variées, que la guitare soit classique ou électrique. À noter que son talent est reconnu à travers de nombreux prix de concours internationaux les plus prestigieux. Si bien que depuis plus de dix ans, il donne régulièrement des récitals en France et à l’étranger, en solo ainsi qu’en duo avec la contrebassiste Herng-Yu Pan. Il est souvent invité à se produire avec des formations telles que l’Orchestre National d’Ile-de-France, 2E2M, ou encore l’ensemble Le Balcon, avec lesquelles il a partagé des scènes prestigieuses comme la Philharmonie de Paris et l’Opéra Bastille. Actuellement, il est en tournée avec le spectacle "Vous qui savez ce qu’est l’amour", adaptation survoltée des Noces de Figaro de Mozart, ainsi que la pièce de théâtre "Un Instant", d’après Marcel Proust. Il s’occupe également de la direction artistique du festival "Les détours métaphoniques" à Saint-Salvadou (12).

Enseignant, il est depuis 2011 professeur titulaire au sein du Conservatoire de Châtenay-Malabry.

Inutile de dire qu’avec des œuvres d’Augustin Barrios, Astor Piazzolla, Heitor Villa-Lobos ou Alberto Ginastera, son concert a ravi les mélomanes présents parmi lesquels on remarquait Vincent Bourgues, directeur d’Aveyron Culture.

Prochain rendez-vous ce mardi 16 juillet pour une nouvelle soirée jazz avec Patrick Bacqueville dans un hommage à Louis Prima.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Espalion

52000 €

Dans résidence récente jouissant de très bonnes prestations (piscine, espac[...]

30300 €

Terrain à bâtir à ESPALION de 1585m2 avec réseaux à proximité, eau et élect[...]

44050 €

A saisir !A une centaine de mètres du centre-ville, terrain constructible d[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir