match de préparation

Football : Rodez a encore du travail

Abonnés
  • Les Ruthénois n’ont pas pu éviter la défaite face à Nîmes.
    Les Ruthénois n’ont pas pu éviter la défaite face à Nîmes. Aurélie Fontana - Aurélie Fontana
Publié le / Modifié le S'abonner
Le Rodez Aveyron football s’est incliné contre Nîmes (3-2), ce vendredi 12 juillet, lors de son avant-dernier match de préparation. Une rencontre qui lui a permis de montrer de bonnes choses mais également de mesurer les progrès qu’il lui reste à faire.

Après deux adversaires du même niveau (Châteauroux et Clermont-Ferrand) et un évoluant à l’échelon inférieur (Villefranche-Beaujolais), c’est à un pensionnaire de Ligue 1, Nîmes, que le Raf s’est frotté, hier, pour son avant-dernier match amical de l’été. Une rencontre conclue par une deuxième défaite après celle concédée face aux Clermontois il y a une semaine (2-0), qui aura cependant quelque peu rassuré Laurent Peyrelade, qui n’avait pas hésité à « tirer le signal d’alarme » après le succès face à Villefranche-Beaujolais, mardi (« Il faut qu’on ait plus de qualité, de densité, de concentration », avait déclaré le tacticien, entre autres choses), mais qui ne l’aura pas pour autant beaucoup avancé étant donné que les Gardois ont quasiment totalement renouvelé leur onze en seconde période et aligné de jeunes joueurs, ce qui a quelque peu faussé la perception des choses.

« On n’a pas encore trouvé le bon chemin dans ce que l’on veut faire, a-t-il déclaré après le coup de sifflet final. Il nous manque un poil d’agressivité, de grinta, et de peur aussi ; on fait les choses un peu trop tranquillement. On n’est pas dans un état d’esprit de compétition actuellement, et c’est peut-être ma faute. En tout cas, il faut que dans quinze jours, pour le premier match de championnat, on le soit. »

« De bonnes choses »

Vendredi, ses hommes ont montré « de bonnes choses », en début et fin de première période, mais surtout au cours de la seconde, lors de laquelle ils inscrivirent leurs deux buts (le premier par Bonnet, qui profita d’une mésentente de la défense adverse, à la 65e minute de jeu, le second, égalisateur, par Ruffaut, sur penalty, après une faute sur Roche, cinq minutes plus tard). « Dès qu’on a mis de l’intensité dans ce que l’on a fait, ç’a été intéressant, mais quand on a trop pris notre temps, notamment dans les relances, on a été gênés », a expliqué Peyrelade.

Gênés, ses hommes le furent par le positionnement haut des Nîmois pendant une grosse demi-heure en première période, qui les empêcha de ressortir le ballon comme ils l’entendaient et de trouver des solutions pour s’approcher du but de Dias. Ils durent attendre la fin de la première mi-temps pour y parvenir, à deux reprises, coup sur coup, grâce à Bonnet, auteur d’une reprise de la tête (44e) puis d’une frappe à ras de terre (45e+1). Deux tentatives qui ne les empêchèrent donc pas de regagner les vestiaires en étant menés, après que Ripart, peu après la demi-heure de jeu, bien servi par Miguel côté gauche, avait pris le temps de contrôler la balle à l’entrée de la surface de réparation, de se retourner pour se mettre face au but, de se décaler de deux pas vers la droite et d’expédier une frappe enroulée parfaitement placée dans le petit filet gauche de Desmas (0-1, 32e). Une réussite qui inspira ses coéquipiers Philippoteaux, qui, juste après l’heure de jeu, rentra du côté gauche dans l’axe, élimina deux défenseurs et plaça un tir imparable en pleine lucarne (0-2, 63e), et Denkey, qui, dans les dernières minutes, après avoir crocheté un défenseur, frappa dans un angle fermé et trompa Mpasi pour offrir la victoire aux siens (2-3, 88e).

Raf… ales

Transfert. Le Raf devrait accueillir un renfort offensif ce week-end, comme l’a indiqué Pierre-Olivier Murat, son président, avant le coup d’envoi. Un joueur a priori sous contrat, qui pourrait arriver moyennant une indemnité de transfert ou libre de tout engagement. De son côté, Loïc Coupin, libre, a signé à Mende (R1).
Programme. Rodez disputera son dernier match amical contre Grenoble (Ligue 2), vendredi (18 h), au stade des Alpes.

Centre Presse Aveyron
Réagir