Rugby XV

Le Rodez Rugby est officiellement né

Abonnés
  • Christophe Storaï, vice-président, Stéphane Floirac, président, et Josian Graux, secrétaire, du Rodez Rugby (RR).   
    Christophe Storaï, vice-président, Stéphane Floirac, président, et Josian Graux, secrétaire, du Rodez Rugby (RR).    A.P. / A.P.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Les statuts du nouveau club de rugby ruthénois ont été déposés vendredi 12 juillet.

Cette fois, c’est officiel. Rodez, pour pallier l’absence de structure depuis la liquidation judiciaire du SRA, détient un nouveau club de rugby, une association dont les statuts ont été déposés hier. Il s’agit du RR, le Rodez Rugby.
« C’est très simple et c’est voulu, détaille son président Stéphane Floirac, entrepreneur dans l’immobilier à Rodez, partenaire historique et même ancien dirigeant de feu le SRA, fin époque Laüt et début de celle de Fabre. Pour démontrer que c’est provisoire, comme nous quatre d’ailleurs. »

« Tous sont bénévoles, dans un premier temps »

Il évoque ici le bureau. Lui en tant que président donc. Avec Christophe Storaï, en charge de l’école de rugby jusque-là, qui devient vice-président dans cette nouvelle structure. Josian Graux est secrétaire alors que l’ancien président emblématique du Sporting Decazevillois, Jean-Luc Delaneau, occupe le poste de trésorier. « Ce sont les gamins qui sont notre dénominateur commun, explique Christophe Storaï. On a tous, soit des fils, soit des petits-fils qui évoluent à Rodez. Et notre projet commun est forcément basé sur cette pratique chez les jeunes. » D’ailleurs une réunion ouverte à tous est prévue mercredi prochain à Vabre pour expliquer à qui le souhaite le sens du projet, qui se veut collégial et donc provisoire. « En décembre ou janvier, on provoquera une AG extraordinaire pour soumettre aux licenciés ce projet, détaille Floirac. S’ils y adhèrent, on aura alors planché, tous, sur un nom et un blason. » L’idée est que le bureau sera démissionnaire à ce moment-là pour être réélu en cas d’adhésion, « et avec cette fois davantage de personnes ».
Mais pour mener à bien le lourd travail de (re) construction dans un temps très serré, en interne, le quatuor peut compter notamment sur deux éléments importants. Jonathan Chatelain et Vincent Favre-Trosson. Des pierres angulaires du SRA qui deviennent au RR respectivement secrétaire et manager général. Mais « tous, joueurs, coaches, encadrants, sont bénévoles dans un premier temps », veut insister Stéphane Floirac. Le temps pour le club de se structurer pour leur proposer à moyen terme des postes pérennes. Pour rappel, le budget envisagé pour le club s’établit à entre 200 et 250 000 €. « On veut se constituer des fonds propres, ce qui veut dire ne pas tout dépenser la première année », prévient encore Floirac.
Et s’ils veulent se départir des histoires du passé, c’est une obligation. D’autant qu’ils seront, à n’en pas douter, surveillés de tous.

Jérôme Broseta coach de l'équipe I

Ancien de la maison SRA, entraîneur de l’équipe fanion en F1 époque Furet, et jusqu’ici encadrant à LSA, Jérôme Broseta revient dans la préfecture pour prendre les rênes de l’équipe fanion du nouveau RR. Il sera épaulé par Yannick Madrières. Pour l’heure, on ne sait toujours pas dans quelle division le XV sang et or - le club ne change pas de couleurs - évoluera la prochaine saison. Ce ne sera pas en Honneur (élite régionale), puisqu’il aurait fallu pour cela que le club détienne une équipe réserve. « Ce n’est plus envisageable », notamment au vu du timing, ont rappelé les nouveaux dirigeants, alors que le manager Vincent Favre-Trosson sait pouvoir compter à date sur « une vingtaine de joueurs au sûr, et une dizaine de plus qui peuvent donner un coup de main ponctuellement ». Parmi eux des jeunes, et quelques anciens qui rechausseraient les crampons, comme Ralph Teriitaohia, Sylvain Fabre ou encore… le nouveau manager du club. Reste donc à savoir s’ils évolueront en Promotion Honneur ou plus bas encore. La Ligue devant communiquer dans les prochaines heures alors que le RR lui a bien précisé « ne pas vouloir jouer des coudes (Storaï) ».

Aurélien Parayre
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

60 €

RODEZ : Situé Rue Sadi Carnot, garage individuel fermé d'une superficie de [...]

123500 €

Appartement de type 3 situé dans un quartier en plein essor : Le quartier d[...]

304 €

A deux pas du centre ville de RODEZ, venez découvrir ce charmant T1 bis dup[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir