Vie pratique - Conso

Les cahiers de vacances sont-ils encore à la page ?

  • Près d'un parent sur dix reconnaît avoir acheté un cahier de vacances pour "se donner bonne conscience".
    Près d'un parent sur dix reconnaît avoir acheté un cahier de vacances pour "se donner bonne conscience". EvgeniiAnd / IStock.com / EvgeniiAnd / IStock.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Après 50 ans d'existence, le cahier de vacances continue de séduire les parents. Selon un sondage Opinionway réalisé en juin 2019, 71% des parents en ont déjà acheté un pour leurs enfants. 

Ah, le cahier de vacances ! Ce livre à devoirs que vous imposaient vos parents entre deux années scolaires au beau milieu de la pause estivale et qui, pour les plus chanceux, retournait sagement au fond de la valise au bout de deux ou trois pages d'exercices. Indémodable, le cahier de vacances enregistre 4,5 millions de vente en France chaque année. 

Une récente enquête OpinionWay réalisée pour le site en ligne de soutien scolaire Kartable.fr confirme le succès de cet ouvrage puisque, selon le sondage, 71% ont en déjà acheté un pour leurs enfants, majoritairement pour ceux scolarisés en primaire (58%), contre un tiers seulement pour les collégiens (33%).

Une grande partie d'entre eux (63%), déclarent avoir fait cet achat dans l'espoir que leurs enfants puissent continuer à travailler quotidiennement, mais avec un rythme beaucoup moins intense qu'à l'école. Près d'un parent sur dix reconnaît toutefois avoir acheté un cahier de vacances pour "se donner bonne conscience". Ce chiffre monte à 17% chez les parents de moins de 35 ans.

L'enquête montre également que les cahiers sont rarement remplis jusqu'au bout à la fin des vacances : 50% des parents déclarent que leurs enfants ne l'ont pas fini, tandis que 17% constatent que leurs enfants n'ont fait que quelques pages avant d'abandonner. 

Enquête réalisée sur 648 parents issus d'un échantillon de 1.012 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir