Les pieds bien sûr terre aux courses du sentier du lac !

  • Après l’effort, la douceur d’un podium n’a pas de prix !
    Après l’effort, la douceur d’un podium n’a pas de prix !
Publié le , mis à jour

L’orage de la nuit avait laissé traîner des brumes et le lac s’évaporait. Il faisait meilleur. Quelque 110 coureurs étaient présents sur la ligne de départ, un peu moins toutefois que pour les éditions précédentes. Cette épreuve sportive du sentier du lac, une épreuve réputée, organisée par Courir en Lévézou, avait sûrement souffert de la canicule des jours précédents. Cette chaleur insistante avait dû contrarier les engagements de circonstances et de dernières minutes. À noter aussi la multiplicité des courses au calendrier. Mais l’épreuve fut d’un excellent niveau. Joël Mussol, le responsable de la section course, était entouré d’une cinquantaine de personnes à l’accueil, la sécurité, le ravitaillement, la logistique… 4 courses pour tous les niveaux étaient au programme : 10 km (label régional qualificatif FFA), 3 km, 1,3 km (pour les enfants de moins de 11 ans), 0,8 km (pour les enfants de moins de 8 ans). Une belle épreuve, donc, qui se déroula à la fraîche. L’épaisse brume matinale dissimulait même, et parfois, les uns des autres. Et l’on pouvait alors se faire doubler plus discrètement. Ce qui est moins grave. Mais de là à se penser premier, il y avait plus d’un pas… En fin de matinée, à l’heure de la remise des prix, les responsables distribuèrent trophées et bons d’achat aux athlètes. Quelques coureurs locaux, parmi lesquels des jeunes licenciés de la section locale d’athlétisme, s’étaient alignés sur les diverses distances : Mathilde Balmes (2e, 10 km). Vincent Bouzat (1er, 10 km). Axel Massol (2e, 3 km). Gwladys Bouzat (1re, 3 km). L’idée, là encore, n’était pas principalement de battre les autres mais de triompher de soi, de neutraliser cette petite voix en nous qui nous dit d’arrêter cette course, cette course si pénible… De l’arrêter sur le champ… Ils en ont sué, les coureurs. Bravo à tous, et au dernier qui a su rejoindre l’arrivée avec panache.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Panat

192000 €

Situation privilégiée pour cette maison de 150 m² avec un accès, depuis son[...]

495000 €

Dans environnement calme et très agréable avec vue imprenable sur le Lac, m[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Panat
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?