Tour de France : une étape au bonheur des sprinteurs

Abonnés
  • Dylan Groenewegen (Jumbo) vainqueur du sprint lors de la 7e étape, vendredi dernier à Chalon-sur-Saône.
    Dylan Groenewegen (Jumbo) vainqueur du sprint lors de la 7e étape, vendredi dernier à Chalon-sur-Saône. repro CPA
  • Comme la quasi-totalité des observateurs avertis, le Ruthénois d’AG2R, ne voit rien d’autre qu’un sprint massif à Albi. Comme la quasi-totalité des observateurs avertis, le Ruthénois d’AG2R, ne voit rien d’autre qu’un sprint massif à Albi.
    Comme la quasi-totalité des observateurs avertis, le Ruthénois d’AG2R, ne voit rien d’autre qu’un sprint massif à Albi. Repro CPA
Publié le , mis à jour

Pour Alexandre Geniez, le seul coureur professionnel de l’Aveyron, les 217,5 km que parcourront les coureurs de la Grande Boucle aujourd’hui entre Saint-Flour et Albi ont beau faire la part belle à l’Aubrac et aux vallées du département, ils n’en restent pas moins promis à un sprinteur, dans les rues du centre-ville albigeois.

Comme la quasi-totalité des observateurs avertis, le Ruthénois d’AG2R, qui ne traverse pas la France avec Romain Bardet and Co pour cause de mauvaises sensations dues à une chute, ne voit rien d’autre qu’un sprint massif régler cette 10e étape aujourd’hui à Albi. « Désolé pour le suspense, s’excuse-t-il dans un rire. Mais je ne vois pas trop comment il pourrait en être autrement. » « Ce n’est...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?