Vie pratique - Conso

Les ventes de Burberry dopées par les collections de Riccardo Tisci

  • Défilé Burberry lors de la Fashion Week de Londres pour la collection automne-hiver 2019
    Défilé Burberry lors de la Fashion Week de Londres pour la collection automne-hiver 2019 Daniel LEAL-OLIVAS / AFP - Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - Le groupe de luxe britannique Burberry a annoncé mardi une augmentation robuste de ses ventes au premier trimestre de son exercice annuel, grâce aux collections de son nouveau directeur de la création Riccardo Tisci.

Burberry a souligné dans un communiqué que ses ventes en magasins, à périmètre comparable, avaient augmenté de 4% sur un an lors du trimestre achevé le 29 juin. Le chiffre d'affaires de ses ventes au détail a atteint 498 millions de livres (555 millions d'euros).

Vers 09H00 GMT, l'action de Burberry à la Bourse de Londres s'envolait de 10,12% à 2.192 pence.

Le groupe de vêtements et d'accessoires haut de gamme a souligné l'apport très positif pour ses comptes d'une série de nouveaux produits proposés aux clients - dont la proportion dans l'offre totale dans ses magasins était de 50% à la fin du trimestre.

Avec le directeur général Marco Gobbetti à la barre, Burberry cherche à relancer la marque de luxe, par le biais d'un plan de transformation censé élargir l'offre et mettre l'accent sur le très haut de gamme.

"Nous avons augmenté la disponibilité des produits conçus par Riccardo, tout en continuant à modifier la perception que les clients ont de notre marque, et en alignant notre réseau sur cette nouvelle vision créative", a expliqué M. Gobbetti.

"La réponse des consommateurs a été très prometteuse et nous a donné une forte croissance dans nos nouvelles collections", a-t-il ajouté.

Le nouveau directeur de la création Riccardo Tisci, entré dans la maison de luxe avec pour mission de lui donner un nouveau souffle, s'est démarqué lors de la dernière Fashion Week de Londres en février avec une collection audacieuse et bigarrée, mêlant streetwear, paillettes, corsets et manteaux surdimensionnés.

Alors que les ventes n'ont que peu augmenté en Europe, Afrique, au Moyen-Orient et aux Amériques, c'est en Asie, mais surtout en Chine, qu'elles ont connu une forte croissance.

Selon George Salmon, analyste chez Hargreaves Lansdown, "la forte adoption des nouveaux produits montre que la transformation, menée par Riccardo Tisci et Marco Gobbetti, a bien commencé".

M. Salmon avertit néanmoins que "Burberry devra prouver sa capacité à maintenir ce cap sur les années à venir".

Pour l'ensemble de l'exercice 2019-2020 qui sera achevé fin mars prochain, Burberry est resté prudent: le groupe table toujours sur une stabilisation de son chiffre d'affaires et de sa marge opérationnelle à taux de changes constants.

Relaxnews
Réagir