Aéronautique

Sud-Aveyron : pas de projet de fermeture pour l’aérodrome du Larzac

Abonnés
  • L’avenir de l’aérodrome ne serait pas menacé, assurent Oc’téha et les élus locaux.
    L’avenir de l’aérodrome ne serait pas menacé, assurent Oc’téha et les élus locaux. E. T. - E. T.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Élus et bureau d’études réagissent à l’alerte du comité de défense.

Que les utilisateurs de l’aérodrome du Larzac se rassurent, la fermeture du site n’est pas à l’ordre du jour. Dans un courrier adressé à notre rédaction mercredi et signé par les élus Jean-Jacques Lassarade, François Rodriguez et Christophe Laborie, le cabinet d’études Oc’teha indique qu’"en aucun cas, et à aucun moment, les élus de la communauté de communes Larzac et Vallées n’ont eu pour projet la fermeture de l’aérodrome".

"Diversifier en dehors des espaces déjà utilisés"

Jacques L’Evêque, du comité de défense de l’aérodrome, s’était ému de voir l’aérodrome rayé de la carte présentée dans le nouveau Plan local d’urbanisme intercommunal. PLUi actuellement consultable dans les mairies dans le cadre de l’enquête publique, sachant qu’un projet photovoltaïque est parallèlement à l’étude sur site. Oc’téha, le bureau d’études en charge de la révision du PLUi, avait été directement ciblé par Jean-Jacques Lassarade, le maire de L’Hospitalet, et Jean-François Rodriguez, élu à La Cavalerie, lesquels avaient notamment parlé d’"oubli" et de "triste erreur de plan". Oc’téha rappelle d’abord que le PLUi se compose d’un ensemble de pièces "qui visent à présenter le territoire, mettre en évidence des enjeux et traduire ces derniers en orientations politiques". Orientations traduites par le "zonage réglementaire", lui-même complété d’un règlement écrit et d’Orientations d’aménagement et de programmation (OAP). Le zonage arrêté, tout comme le rapport de présentation, "n’impliquent pas la fermeture de l’aérodrome", précise bien le bureau d’études. "Au contraire, poursuit Oc’téha, le secteur Nenr3 du PLUi (site de l’aérodrome, NDLR) permet une diversification de l’activité existante en dehors des espaces actuellement utilisés, par la mise en place de panneaux solaires photovoltaïques au sol."

Une requête déposée

Comment, dès lors, interpréter le fait que la piste d’atterrissage et les bâtiments de l’aérodrome aient disparu, et que le PLUi ne fait plus état d’une quelconque activité de la structure ?

"à cela, il faut répondre que le zonage réglementaire se base sur les données cadastrales fournies par la Direction générale des impôts, répond Oc’téha, pour qui il n’y a pas de débat. Ainsi, il est tout à fait normal que la piste ne soit pas matérialisée sur ce plan, ce qui ne remet pas en question la présence effective de cet aménagement."

Une requête a été déposée dans le cadre de l’enquête publique "et sera bien prise en compte par la commission d’enquête et les élus de la communauté de communes, au même titre que les autres requêtes", souligne le bureau Oc’téha.

L'avis qui inquiète les défenseurs de l'aérodrome

Démarchée dans le cadre de l’élaboration du PLUi de la communauté de communes Larzac et Vallée, la Commission départementale de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (CDPENAF) a rendu un avis favorable au sujet du projet de reconversion de l’aérodrome, avec la mention suivante : « Ce projet ayant pour objet une reconversion du site de l’aérodrome, la commission demande que la zone soit limitée à l’emprise des pistes afin de préserver les espaces agricoles qui pourront être restitués une fois le site fermé. » Cette dernière formulation fait tiquer les défenseurs du site, qui voient ici la preuve d’une disparition de l’aérodrome à court terme, au profit de photovoltaïque. Oc’téha rassure : « La création d’une OAP, inexistante à ce jour, est une option envisagée pour délimiter clairement, à l’aide d’un schéma d’orientations, le secteur de projet réellement défini par le Syndicat mixte de l’aérodrome.
Celui-ci est clairement délimité en dehors des espaces utilisés par les activités de l’aérodrome. »
L’avis de la CDPENAF n’a qu’une valeur consultative.

 

CORRESPONDANT
L'immobilier à Millau

325 €

BD AYROLLE T1 MEUBLE - Bd de l'Ayrolle appartement T1 meublé situé en rez d[...]

99000 €

Millau - T3 centre ville avec ascenseur ! Situé dans le centre-ville au [...]

705 €

T3 terrasses et garage - Centre ville, Résidence le Millénium appartement T[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir