BPI

[Portrait #2] Micropep Technologies : Thomas Laurent, un entrepreneur de la Génération Deeptech

Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Après une expérience en tant que Business Developer à la SATT Toulouse Tech Transfer, Thomas Laurent décide de se lancer dans l’entrepreneuriat. En participant à l’aventure Micropep Technologie, le CEO ambitionne de révolutionner le monde de l’agriculture.

« J’ai toujours eu une appétence pour l’entrepreneuriat ». Après l’obtention d’un master à l’ESSEC en 2007, Thomas Laurent se tourne vers le monde du consulting au service des grands groupes. « Je ne voulais pas me lancer tout de suite », explique-t-il.
Mais très vite, le virus de l’entrepreneuriat le rattrape. « J’ai participé à deux projets de start-up qui n’ont pas abouti ». Alors, après ces premières expériences, il rejoint la SATT de Toulouse en 2014 en tant que Business Developer.

Micropep Technologies, le bon projet au bon moment

C’est d’ailleurs à la SATT que Thomas Laurent découvre les travaux de Jean-Philippe Combier et Dominique Lauressergues. Les deux chercheurs du Laboratoire de recherche en sciences végétales (LRSV) du CNRS ont développé des biostimulants et des herbicides naturels grâce à des molécules produites par les plantes appelées “micro-peptides”. Ceux-ci peuvent aussi bien stimuler que ralentir la croissance des plantes, renforcer leur système immunitaire, le tout, sans modification de leur ADN (non OGM). Cette innovation pourrait offrir une véritable alternative aux pesticides et engrais chimiques majoritairement utilisés en agriculture.

Centre Presse Aveyron
Réagir