Environnement

Sécheresse : l'inquiétude grandit en Aveyron

  • Les précipitations attendues  à partir de vendredi prochain ne suffiront pas à combler le déficit en eau.
    Les précipitations attendues à partir de vendredi prochain ne suffiront pas à combler le déficit en eau. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

À partir de lundi, l’Aveyron connaîtra un nouvel épisode caniculaire. Les températures grimperont jusqu’à 36 degrés à Rodez ou Millau. Associée à de faibles précipitations, cette nouvelle semaine de chaleur pourrait mettre en difficulté les agriculteurs.

Alors qu’un nouvel épisode caniculaire est attendu en début de semaine prochaine, de nouvelles restrictions d’eau sont entrées en vigueur, mercredi. Selon les services de Météo France, les températures augmenteront sérieusement à partir de lundi. "Les températures pourront atteindre jusqu’à 36 degrés à Rodez ainsi qu’à Millau", selon les prévisionnistes de Météo France basé à Albi. Des orages sont toutefois prévus à partir, par endroits, de vendredi et de samedi.

"Les températures seront moins élevées que lors du premier épisode de canicule, préviennent les services de Météo France. Toutefois, la situation n’est pas la même. Nous sortions d’un épisode relativement frais. Aujourd’hui, les sols, les murs des maisons ont chauffé. Le ressenti ne sera pas le même."

Depuis le milieu de la semaine dernière, des restrictions d’eau sont applicables sur plusieurs cours d’eau. "Les 5 à 10 mm qui vont tomber ce week-end prochaine ne suffiront pas à nourrir les nappes. La situation est déficitaire et cela va s’accentuer dans les jours à venir", assure les services de Météo France.

Situations difficiles

Les agriculteurs sont particulièrement concernés par cet épisode de sécheresse et les restrictions d’eau.

Le président de la FDSEA Laurent Saint-Affre estime que "la situation sera catastrophique par endroits. Par exemple sur certains secteurs du Nord Aveyron". Pour la deuxième année consécutive, "la partie ouest du département va souffrir de cet épisode de sécheresse". " Tous les stocks de fourrage sont au minimum et certains éleveurs ont déjà commencé à piocher dans leurs réserves", déplore-t-il.

L’épisode de froid qui a sévi au mois de mai – durant quatre ou cinq jours consécutifs – a touché de nombreuses "pousses de légumineuses. Elles ont été affaiblies" et par conséquent les quantités récoltées sont bien moindres que les années précédentes.

L’état de catastrophe naturelle a été reconnu, mercredi 17 juillet, pour les communes de Sévérac-d’Aveyron, de Compeyre, de Saint-Georges-de-Luzençon et de Valady.

Une association pour « les sinistrés de la sécheresse »

L’Association nationale des assurés sinistrés sécheresse (Anass), alerte les habitants des quatre communes aveyronnaises qui viennent d’être reconnues en état de catastrophe naturelle concernant la sécheresse (Sévérac-d’Aveyron, Compeyre, Saint-Georges-de-Luzençon et Valady). La sécheresse a durement frappé l’Aveyron et en particulier le Sud Aveyron. Des dégâts importants ont été causés par la chaleur sur les parcelles agricoles mais également sur les habitations (fissures dues consécutives à la sécheresse et à la réhydratation des sols). Le classement en catastrophe naturelle permet une indemnisation. Seulement, les sinistrés ne disposent que « d’un délai de 10 jours pour faire une déclaration à l’assurance ». L’Association nationale des assurés sinistrés de la sécheresse se tient à la disposition des personnes touchées pour les accompagner dans leurs démarches administratives. Par téléphone au 06 40 44 51 20 ou par mail secheresse.anass@gmail.com
 

 

Philippe Henry
L'immobilier à Rodez

356 €

A 10 min du centre ville dans le quartier de Gourgan, venez découvrir ce T2[...]

405 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement très ensoleillé[...]

565 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Au 1er une entrée. Au 2e : d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir