Agriculture

Les agriculteurs murent les locaux de la DDT à Rodez pour protester contre les " lenteurs " de l'administration

  • Les agriculteurs ont muré l'entrée de la DDT à Rodez, mercredi 17 juillet dans la soirée.
    Les agriculteurs ont muré l'entrée de la DDT à Rodez, mercredi 17 juillet dans la soirée. CPA / CPA
  • Les agriculteurs ont muré l'entrée de la DDT à Rodez, mercredi 17 juillet dans la soirée.
    Les agriculteurs ont muré l'entrée de la DDT à Rodez, mercredi 17 juillet dans la soirée. CPA / CPA
  • Les agriculteurs ont muré l'entrée de la DDT à Rodez, mercredi 17 juillet dans la soirée.
    Les agriculteurs ont muré l'entrée de la DDT à Rodez, mercredi 17 juillet dans la soirée. CPA / CPA
  • Les agriculteurs ont muré l'entrée de la DDT à Rodez, mercredi 17 juillet dans la soirée.
    Les agriculteurs ont muré l'entrée de la DDT à Rodez, mercredi 17 juillet dans la soirée. CPA / CPA
  • Les agriculteurs ont muré l'entrée de la DDT à Rodez, mercredi 17 juillet dans la soirée.
    Les agriculteurs ont muré l'entrée de la DDT à Rodez, mercredi 17 juillet dans la soirée. CPA / CPA
  • Les agriculteurs ont muré l'entrée de la DDT à Rodez, mercredi 17 juillet dans la soirée.
    Les agriculteurs ont muré l'entrée de la DDT à Rodez, mercredi 17 juillet dans la soirée. CPA / CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Mercredi 17 juillet, en début de soirée, une dizaine d'agriculteurs ont muré les locaux de la Direction départementale des territoires (DDT) de Bourran à Rodez. Ils entendaient protester contre les " lenteurs " de l'administration et dénoncer une hausse des contrôles sur les exploitations.   

" Avec une très forte augmentation des contrôles PAC en Aveyron d'une part et des dossiers qui prennent du retard d'autre part, les agriculteurs s'interrogent sur les priorités de l'administration ! "

Mercredi 17 juillet, en début de soirée, une dizaine d'agriculteurs ont muré l'entrée de la Direction départementale des territoires (DDT) de Bourran, à Rodez, pour dénoncer ce qu'ils considèrent comme des " abus et des dysfonctionnements ". 

Ils déplorent que " les indemnités n'aient toujours pas été versées " après la calamité sécheresse de l'été 2018. Elles ne sont pas annoncés avant l'automne 2019. Aussi, les représentants des syndicats agricoles ont constaté " une hausse de 60 % des contrôles PAC depuis 2017 sur le département. SI les JA Aveyron et la FDSEA ne s'opposent pas au principe même d'un contrôle, pourquoi 12 % des exploitations vont être contrôlées en Aveyron alors que la moyenne nationale n'est qu'à 5 % ? "

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

19400 €

A vendre à Bourran garage individuel fermé d'environ 17m2 dans une résidenc[...]

45 €

RODEZ : Place de parking couverte et sécurisée au sein du Parking Saint Cyr[...]

32 €

Box fermé au sous sol d'un copropriété située en plein coeur du faubourg.[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir