Santé

Offrir une large variété d'aliments type snacking aux enfants les incite à manger davantage

  • L'expérience a montré que les enfants à qui l'on a offert le plus de collations différentes et en plus grandes quantités ont consommé une masse alimentaire un peu plus importante que les autres.
    L'expérience a montré que les enfants à qui l'on a offert le plus de collations différentes et en plus grandes quantités ont consommé une masse alimentaire un peu plus importante que les autres. tatyana_tomsickova / Istock.com - tatyana_tomsickova / Istock.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Des chercheurs ont observé le comportement alimentaire d'enfants et de leurs parents dans le but de déterminer ce qui pouvait les pousser à grignoter et d'évaluer leur attrait pour le snacking. Les résultats de l'expérience montrent que la variété des produits a un impact plus fort que la taille des contenants dans lesquels les aliments sont présentés. 

Barres chocolatées, chips, gâteaux. L'éventail des produits types "snack" est large. Une nouvelle étude publiée dans l'International Journal of Obesity et réalisée sur 1.299 enfants âgés de 11-12 ans et 1.274 parents montre que plus le choix est varié, plus il est difficile de résister.

Réalisée par des chercheurs du Murdoch Children's Research Institute (Melbourne, Australie), l'étude consistait à déterminer dans quelle mesure les enfants et leurs parents étaient les plus susceptibles de consommer ce genre d'aliments. La médecin Jessica Kerr qui a dirigé la recherche estime que, jusqu'à présent, les études sur le comportement de grignotage étaient limitées par des données issues d'auto-déclarations de participants ou par des tailles d'échantillons réduites.

"Il est important de déterminer à plus grande échelle comment la taille du contenant et la quantité, la variété et la densité énergétique des collations influent sur le comportement des enfants et des adultes en matière de collations lorsqu'ils sont séparés les uns des autres à l'extérieur du milieu familial", souligne la médecin.

Les enfants et les adultes volontaires ont été soumis à plusieurs examens de santé effectués au Murdoch Children's Research Institute et ont eu droit de faire une pause de quinze minutes au cours de laquelle ils se sont vus proposer une boîte remplie d'encas (crackers, fromage, barre de céréales, biscuits, pêches, chocolat, etc). 

La taille des contenants ne pèse pas lourd dans la balance

La quantité, le nombre, la variété de collations et la taille des contenants variaient selon les participants. Les enfants et les parents ont mangé séparément et à des moments différents. Les chercheurs ont ensuite conservé les aliments que chaque participant a laissés dans la boîte et ont calculé le total en grammes et en kilojoules (mesure d'énergie) consommés.

L'expérience a montré que les enfants à qui l'on a offert le plus de collations différentes et en plus grandes quantités enregistraient le plus grand apport d'énergie et avaient consommé une masse alimentaire un peu plus importante que les autres. La taille des boîtes n'a eu en revanche que peu d'effet sur la consommation. L'écart observé a été beaucoup moins significatif chez les adultes, bien que ces derniers aient pu être influencés par le fait qu'ils étaient surveillés, suppute la Dre Kerr.

Les auteurs de l'étude en concluent que réduire le nombre et la variété des collations pourrait s'avérer plus efficace que réduire les quantités ou la taille des contenants, bien que d'autres recherches soient nécessaires pour valider cette théorie.

Relaxnews
Réagir