Justice

Millau : trois ans de prison ferme pour le faux-monnayeur

  • Le faux monnayeur a écopé de 36 mois de prison.
    Le faux monnayeur a écopé de 36 mois de prison. Archives JAT / Archives JAT
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Présenté en comparution immédiate, ce mardi 23 juillet, un homme âgé de 58 ans, originaire de la banlieue de Grenoble, était accusé d'avoir écoulé de la fausse monnaie dans plusieurs commerces millavois. Il a écopé de trois ans de prison ferme. 

Le scénario de l'homme présenté en comparution immédiate, ce mardi 23 juillet, semblait bien rodé. D'ailleurs, le juge Hervé Olivier s’est exclamé au cours de l'audience : " Vous êtes un professionnel ! ". 

Âgé de 58 ans, le prévenu originaire de la banlieue de Grenoble est accusé d'avoir fait usage de faux billets et de chèques volés dans des commerces millavois. Il avait déjà été condamné en 2003 pour des faits similaires. 

Il semblait s'être rangé depuis. Mais " des dettes importantes " l'ont fait replonger dans la délinquance. Il décide de reprendre contact avec ceux qui lui avaient fourni des chéquiers volés, dans un bar de Romans-sur-Isère, dans les années 2000. Il se rend ensuite à Lyon où il se procure des faux billets de 100 €.

Les premiers chèques ont été dépensés rapidement. Il dit avoir acheté quelques bonnes bouteilles de vin, et des vêtements en cuir.

Puis il se rend, le 19 juillet dernier, à Millau « par hasard », selon lui. " J'avais envie de voir le pont (sic) et visiter le sud de la France ", précise-t-il d'une voix tranquille et sans donner plus de raisons particulières. 

" Pensez-vous que les Aveyronnais sont crédules ? "

Il y dépense quelques billets de 100 €. Mais des commerçants flairent l'arnaque. Les forces de l'ordre le retrouvent rapidement, même s'il est équipé de fausses plaques d'immatriculation. 

« Pensez-vous que les Aveyronnais sont crédules ? Qu’on est des paysans ? Pourquoi n’avez-vous pas fait ça près de chez vous ? », tonne le vice-procureur de la République, Cherif Chabbi.

Devant les juges, le quinquagénaire confie être tombé dans la délinquance pour rembourser des dettes (amendes, frais de justice) de l’ordre de 54 000 €. Il indique également avoir mis sa maison en vente, évaluée à 400 000 €. Pour " calmer les huissiers ", il se lance donc dans la fausse monnaie. 

" Nous sommes face à un escroc professionnel, reprend le ministère public. Il est bien organisé et bénéficie d'un réseau de professionnels. La qualité des billets falsifiés en témoigne. " " On peut imaginer que vous avez fait de nombreuses autres victimes ". Avant de requérir 40 mois d’emprisonnement assortis d'un mandat de dépôt. Il écope de 36 mois de prison, avec mandat de dépôt.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

495000 €

Rare – Château du XVème et XVIIIème siècle avec son donjon du XIIIème et se[...]

72000 €

Millau - Appartement T3 de 84m² avec verrière au calme Au 2ème et dernie[...]

385 €

APPARTEMENT F1BIS - Situé au troisième étage d'une résidence avec vue sur l[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir