Sport

Terrain synthétique : c’est parti !

Abonnés
  • Florence Cayla, maire, J Claude Viguié adjoint, Marc Guitard, président du foot, Michel Arnal adjoint, présentaient le projet à la presse.
    Florence Cayla, maire, J Claude Viguié adjoint, Marc Guitard, président du foot, Michel Arnal adjoint, présentaient le projet à la presse.
Publié le / Modifié le S'abonner

Après de longues réflexions, d’années de discussion, de constats de besoin de plus en plus pressant, le conseil municipal a pris la décision de la faisabilité d’un terrain synthétique au stade Christian-Dumas.

Les besoins

Le club de foot compte 300 licenciés dont 215 enfants en école de foot et une équipe féminine. Durant la saison, quatre matches sont programmés alors que les terrains existants ne peuvent en supporter que deux. Cet état de fait a pour conséquence la détérioration rapide des équipements et engendre des frais très lourds pour la collectivité. Le club de foot, avec de forts arguments, a pesé sur le conseil municipal pour mener à bien ce projet.

La réalisation

Après une étude menée sur la réalisation de ce terrain synthétique sur le terrain d’entraînement, il s’est avéré que l’espace n’était pas suffisant (sauf en amputant le terrain de quilles, ce qui n’était pas envisageable). De plus, il n’était pas homologué par la Fédération française de foot. C’est donc le terrain d’honneur qui recevra cette nouvelle réalisation. Il sera composé d’une plateforme en cailloux, d’une couche amortissante de 4 cm, recouverte elle-même par le gazon synthétique garni de billes encapsulées. Il sera agrandi aux normes de la Fédération (105 m sur 68 m) avec une piste périphérique de 4 m de largeur. Les économies d’entretien s’élèveront à 20, voire 25 000 € par an. Entre 12 et14 ans seront nécessaires pour amortir l’investissement. De nouveaux éclairages par led, modifiables pour l’entraînement et les matches, occasionneront des économies.

Le financement

La commune, seule, n’avait pas les moyens de supporter le coût de cet équipement. La mise en place d’un nouveau contrat territorial avec la Région et les partenaires, (aux côtés de la commune sur d’autres investissements) ont été le déclencheur pour la réalisation du projet. Le reste à charge pour la commune s’élève à 300 000 € pour un coût de 1 027 000 €HT. Le coût intègre l’achat d’un véhicule adapté à l’entretien, entretien qui demandera entre un quart d’heure et une demi-heure toutes les semaines aux services techniques.

C’est le cabinet Sud Infra, maître d’œuvre, (qui a déjà fait ses preuves au niveau de la technicité, le mieux disant), qui a été retenu, accompagné par Réal Sports Ingénierie d’Apprieu (38) pour un montant de 50 000 €. L’électricité et l’éclairage seront réalisés par Eiffage Énergie (142 000 €HT).

Les travaux ont démarré le 8 juillet et seront achevés début novembre.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Sébazac-Concourès

81500 €

A moins de 10 minutes de Sébazac dans un environnement agréable, terrain pl[...]

206000 €

Maison T4 avec 1 étage dans une résidence :grandes terrasses exposées ple[...]

204000 €

Maison T4 avec 1 étage dans une résidence :Bâtiment basse consommation,Iso[...]

Toutes les annonces immobilières de Sébazac-Concourès
Réagir