Transports

Canicule: la SNCF invite à reporter les voyages dans la zone en vigilance rouge jeudi

  • La SNCF s'engage à échanger (avant le départ du train) ou rembourser sans frais (jusqu'à lundi inclus) les billets des TGV et Intercités circulant jusqu'à jeudi soir.
    La SNCF s'engage à échanger (avant le départ du train) ou rembourser sans frais (jusqu'à lundi inclus) les billets des TGV et Intercités circulant jusqu'à jeudi soir. GEORGES GOBET / AFP / GEORGES GOBET / AFP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - La SNCF a invité mercredi ses clients à reporter ou annuler leurs déplacements prévus jeudi, jour de pic de canicule, vers ou depuis les 20 départements placés en vigilance rouge par Météo-France, qui comprennent notamment toute l'Ile-de-France et les Hauts-de-France.

La SNCF s'engage à échanger (avant le départ du train) ou rembourser sans frais (jusqu'à lundi inclus) les billets des TGV et Intercités circulant jusqu'à jeudi soir.

Les trains doivent circuler, mais la compagnie recommande à ses clients "qui doivent absolument se déplacer" d'emporter des bouteilles d'eau avec eux et les invite à être attentifs à leurs voisins en gares et dans les trains. 

Les voyageurs sont incités à consulter toutes les informations en temps réel via l'application mobile "Assistant SNCF" et sur le site www.sncf.com.

Les fortes températures peuvent amener les rails à se dilater, et donc les voies à se déformer, ce qui oblige à limiter la vitesse des trains sur certains tronçons. Les caténaires -- câbles assurant l'alimentation électrique des trains-- ont également tendance à se dilater.

Lors du précédent pic de canicule fin juin, la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne --devenue depuis ministre du Développement durable, toujours chargée des transports-- avait indiqué qu'il aurait été logique que les trains ne circulent pas dans les zones placées en vigilance rouge canicule, mais qu'on ne pouvait pas empêcher les gens de se déplacer. Tout en les prévenant du fort risque d'incidents.

Pour tenter d'éviter ces problèmes, la SNCF a renforcé son "plan fortes chaleurs", déployé depuis le début de la semaine.

Les agents chargés de la maintenance des voies et des caténaires sont ainsi mobilisés pour surveiller les installations et le rythme de leurs tournées de surveillance a été renforcé, a expliqué la compagnie dans un communiqué. 

"En cas de défaillance des installations, les agents de SNCF Réseau sont prépositionnés et prêts à intervenir dans les meilleurs délais", a-t-elle assuré.

Les "gilets rouges" --des agents administratifs volontaires-- sont déployés pour aider les voyageurs et des centaines de milliers de bouteilles d'eau leur sont distribuées ou embarquées de manière préventive dans les trains devant assurer de longs trajets.

Météo-France a placé 20 départements en vigilance rouge canicule jeudi, dont toute l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Haute-Normandie, l'Eure-et-Loir, le Loiret, l'Aube, la Marne et l'Yonne. Une bonne partie du réseau ferroviaire français est donc concerné.

Le retour à des températures moins étouffantes est attendu pour vendredi.

En Ile-de-France, l'autorité régionale des transports Ile-de-France Mobilités (IDFM) a appelé les Franciliens à "limiter leurs déplacements dans la mesure du possible".

IDFM a demandé à la RATP et la SNCF, de "mettre en place les mesures préventives pour assurer le bon fonctionnement des infrastructures des trains et RER et les bonnes conditions de sécurité des voyageurs", selon un communiqué.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir