Concerts

Le 13e Saint-Izaire Blues Festival, de la sueur à grosses gouttes

  • Un festival qui devient peu à peu un "classique" de l'été aveyronnais.
    Un festival qui devient peu à peu un "classique" de l'été aveyronnais. Repro CP -
Publié le / Modifié le S'abonner
A l'ombre des murs du château de Saint-Izaire, les pieds dans le Dourdou, le rendez-vous blues du rougier de Camarès se déroule ce samedi 27 juillet.

Vous aurez de la voix, vous aurez du son, vous aurez de la sueur, mais cette sueur, elle viendra moins de la canicule que d'un blues bien âpre et authentique. Un blues qui sourdra d'entre les murs du château de Saint-Izaire, ce samedi 27 juillet dès 18 heures, pour la 13e édition du Saint-Izaire Blues Festival. Un rendez-vous concocté par l'association Poly-sons et qui cette année s'annonce puissant et avec un goût d'authentique.

Finaliste de l'International Blues challenge de Memphis en début d'année, Ronan est un one man band qui cultive seul un blues de la terre, seul mais habité par les racines profondes du blues.

Pour l'éclat cristallin et un peu de fraîcheur (un peu), la voix de l'Irlandaise Cara nous donnera un peu d'air tout en battant la mesure, même associée à la barbe rustre de l'Australien Hat Fitz et sa guitare sauvage.

Le voix de Tia se fera ensuite plus ample et grave, plus chaude, au sein des Auvergnats de Muddy Gurdy et de leur vielle aux accents de Louisiane.

Quant à la voix du Révérend américain James Leg, elle va réveiller des échos de rocailles et de puissance, avec un swing rugueux né entre un clavier sauvage et un piano fou. Une énergie qui va tremper votre chemise plus sûrement qu'un été, quand bien même aussi brûlant que cette année.

A Saint-Izaire le 27 juillet, le blues sera bien plus chaud encore...

 

 

Monsieur l'Ouïe
Réagir