Internet

La visite du ministre Blanquer en Aveyron se termine en polémique sur les réseaux sociaux

  • La photo qui déclencha le tweet déclenchant la polémique.
    La photo qui déclencha le tweet déclenchant la polémique. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner
Le ministre de l'Education nationale a été accusé par un internaute d'avoir fourni un dessin d'enfants à des enfants d'une base nautique à Pont-de-Salars, pour poser sur une photo prise... à Najac la veille.

Nous n'allons pas vous faire un dessin : on  dit souvent tout et n'importe quoi sur les réseaux sociaux. L'histoire part après la visite du ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer jeudi en Aveyron, où il a participé aux activités, de canoë en tyrolienne en passant par le maniement d'une lance d'incendie, au milieu notamment des enfants des bases de loisirs de Najac et Pont-de-Salars. Une visite ensoleillée pour promouvoir les colonies et autres centres de vacances et qui lui inspira un véritable tweet d'amour à notre département.

 

Des tweets comme ça, voilà qui fait plaisir à nous autres autochtones. Sauf qu'un internaute se présentant comme "animateur de la structure" gérant le centre de vacances de l'Anse du Lac à Pont-de-Salars y est allé, aussi, de son tweet (une série de tweets plutôt), reprenant celui du ministre et suggérant que l'une des photos, qui montrait M. Blanquer en compagnie de deux fillettes qui tenaient un dessin où était écrit "Vive le ministre de  -sic- l'éducasion nasionale", avait été préparée. En clair, que le ministre aurait fourni ledit dessin aux fillettes. Le tweet va faire le "buz" sur les réseaux sociaux et déclencher une véritable polémique.

 

Le premier de la série de tweets qui déclenchèrent la polémique.
Le premier de la série de tweets qui déclenchèrent la polémique. - Repro CP

 

Sauf que ladite photo n'a pas été prise à Pont-de-Salars, mais la veille en soirée à Najac, dans un autre centre de loisirs. L'internaute-animateur reconnaît par la suite s'étre trompé, avoir été "mésinformé", mais le mal était fait sur les réseaux sociaux, avec maints commentairesbuzzcusant le ministre de l'Education nationale "d'instrumentaliser" les enfants à des fins de "propagande".

 

L'internaute finit par reconnaître s'être trompé.
L'internaute finit par reconnaître s'être trompé. - Repro CP

 

La Ligue de l'enseignement gérant la structure de Pont-de-Salars confirme, elle, que la photo n'a pas été prise chez elle.

 

Pour terminer, en bon pédagogue, Jean-Michel Blanquer y alla de son tweet final sur les "mésusages" des réseaux sociaux, illustré d'une petite vidéo explicative.

 

Et puisque le ministre a conclu la polémique par "vive les colonies de vacances", assurément et comme dit la chanson, "tous les ans on voudrait que ça recommence". Tweets, mésinformation et mésusages mis à part bien sûr...

 

Laurent Roustan
Voir les commentaires
L'immobilier à Pont-De-Salars

352 €

PONT DE SALARS : Prestations de qualité pour ce T2 mansardé de 42,18 m² (o[...]

563 €

PONT DE SALARS : Maison de plain pied T3 de 70.11 m² avec terrain de 100 m²[...]

399000 €

Au coeur de la nature luxuriante, au calme et sans vis à vis, à 300 m du la[...]

Toutes les annonces immobilières de Pont-De-Salars
Réagir